YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Enterprise Saison 1
Coffret 7 DVD Paramount
12 mai 2005


Genre : Science-Fiction (Space Opera, série TV)
Durée : 7 DVD (26 épisodes + bonus).

L’édition de la 1ère saison de la série Star Trek Enterprise en coffret DVD zone 2 est une excellente chose. Série contestée par de nombreux fans, Enterprise est depuis sa création, objet de débats acharnés. Et pourtant, lors de l’annonce de la cessation de production de la série (fin de la saison 4), une campagne de presse emblématique aux USA tenta quand même de la sauver en levant des fonds privés. Etait-ce Star Trek ou Enterprise que l’on voulait sauver ? Nul ne le sait vraiment mais nombeux sont, ceux qui pensent détenir la vérité sur le sujet ! Enterprise, bonne série de space opera au demeurant, sera sans doute longtemps victime de cette malédiction.

Il est vrai que créer une série située avant la période Star Trek Original était une gageure d’emblée. Les risques de rupture avec l’univers lentement construit étaient inévitables, les encyclopédies Star Trek allaient en prendre un sérieux coup, les amateurs de dossiers se mordre les doigts, bref, la révolte était en marche (ou pas loin !).

Que reste-t-il de nos amours au final ? Ben, une bonne série de SF... qui n’aurait jamais du s’appeler Star Trek -finalement. Bouteille à moitié pleine ou à moitié vide, le dilemme reste entier. Bien que le décrochage thématique d’avec l’univers Star Trek et sa logique soit resté trop important, le casting et les scénarios de Enterprise méritent le respect.

Du bon space opera donc, parfaitement réalisé et comportant tous les avantages qualitatifs de la franchise (décors, effets spéciaux, acteurs, scénarios, etc.,) mais qui, par une erreur d’aiguillage à la naissance, ne parvient pas à se démarquer du mythe. Dommage, dommage car si Enterprise souffrira toujours d’une approche négative du milieu, elle ne le mérite pas sur le fond. Même si comme toutes les premières saisons de l’univers Star Trek, le démarrage est un peu lent, l’équipage prend vite son rythme de croisière avec des personnages emblématiques (Scott Bakula en capitaine est un excellent choix) qui trouvent vite leurs repères.

L’intrigue, une vaste conspiration spatio-temporelle a du goût, le flacon procure l’ivresse des grands espaces et la vinification est sérieuse.

La présente édition DVD est comme d’habitude d’un sérieux et d’un goût imparables (bel objet, superbe transfert, plein de bonus), et Enterprise ne déçoit pas pour peu que l’on n’y cherche pas ce que l’on ne pouvait y trouver. Les épisodes fournis dans leur format 16/9 présentent un réel plus pour les fans d’écrans larges.
Une belle série qui portera longtemps sur ses épaules, le poids du péché originel engendré par la production sans que l’on puisse vraiment lui reprocher quelque chose de sérieux ou de fondé.

Allez, oubliez vos préjugés et regardez Enterprise en oubliant Star Trek  ! Vous pourriez bien être agréablement surpris.

Stéphane Pons

FICHE TECHNIQUE
Star Trek Enterprise, saison 1 (coffret 7 DVD)
Titre original : Star Trek Enterprise
Production : Paramount Television
Distribution : Paramount France pour l’édition DVD.
Presse : Frédéric Henry Communication (Paris)
Site d’achat internet : « Enterprise, Saison 1 » - Amazon (cf. lien sur colonne de gauche).
Prix indicatif : 100 euros

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
Coffret
Menu d’accueil : Anglais, Espagnol, Français, Français (Bénélux), Néerlandais.
Format image-Vidéo : format 16/9 compatible 4/3 (Pal, zone 2).
Format Son : Anglais en 5.1, Espagnol et Français en Dolby Surround (compatible avec une sortie Stéréo ou Dolby Pro Logic). Commentaires sur quelques épisodes en Dolby Surround
Sous-titres : Anglais, Espagnol, Français, Néerlandais et sans.
Chapitres : tous les épisodes sont chapitrés via l’item « Accès au Journal de Bord ».
Durée : 1107 minutes approximativement (au total).
Composition : 7 DVD de 4 épisodes chacun (sauf sur le 7, 2 épisodes et les bonus).

BONUS
DVD 7
« La création d’Enterprise » : making of sur la création de la série avec présentation de l’équipage par Scott Bakula.
« Oh Capitaine ! Mon Capitaine ! Portrait de Scott Bakula » : Interviews des acteurs confirmant l’excellence des choix effectués par un casting bien ciblé.
« Les impressions de l’équipage, saison 1 » : documentaire sur le casting de la série.
« Au cœur de la Nacelle UNE » : détails et aspects techniques de la nacelle de l’Enterprise (première version) et explications sur un épisode dont elle est le décor principal.
« Star Trek et les voyages dans le temps : les dessous de la guerre temporelle » : Depuis le début de cette franchise, les énigmes spatio-temporelles sont souvent au cœur de certains épisodes de la saga Star Trek. Enterprise, en privilégiant cette option ne rompait donc pas avec la tradition : explications sur ce choix.
« Le secrets de l’Enterprise » : petit reportage (moins de 2mn) sur les décors et les moteurs à distorsion.
« L’Amiral Forrest sur la passerelle » : docu centré sur l’acteur Vaughn Armstrong (Amiral Maxwell Forrest) et sur sa passion pour Star Trek, la chanson humoristique et les femmes de Star Trek (on le comprend un peu, ceci dit !).
« Scènes coupées » : petite curiosité pour les fans. Certaines scènes comportent encore les écrans verts d’avant post-production et effets spéciaux. Le tout donne aussi une excellente idée de la difficulté d’être un bon acteur avec ce genre de contraintes. Scènes bêtisiers incluses également.
« Bande-Annonce L’invasion des Borgs » : l’expérience Star Trek au Hilton de Las Vegas.
« Bande-Annonce DVD série Star Trek Original »
« Célébrer Star Trek » : Documentaire sur la Convention Star Trek aux USA et interviews de fans (15 mn environ).
« Commentaires » : n’oublions-pas non plus les commentaires de Brennon Braga et Rick Berman sur l’épisode pilote ainsi que la présence de commentaires écrits par Mike et Denise Okuda (deux éminents Startrekologues) sur une sélection d’épisodes.

APPRÉCIATION GLOBALE
Une très belle édition au format 16/9 pour une bonne série de space opera qui aurait mieux fait de ne pas s’appeler Star Trek mais tout simplement Enterprise. Packaging et transfert irréprochables. Rien que pour le plaisir de redécouvrir Scott Bakula, Enterprise vaut réellement un petit effort. Vaincre vos réticences ne vous décevra pas si vous aimez la SF télévisuelle et les grandes aventures galactiques mâtinées d’intrigues spatio-temporelles.


Stéphane Pons
25 juin 2005






JPEG - 16.1 ko
beau packaging, belle édition.



WebAnalytics