YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Mystère Andromède (Le)
Edition simple DVD chez Opening
17 août 2011

La sortie prochaine sur les écrans de « Contagion », le nouveau Steven Soderbergh est l’occasion de revenir sur la récente sortie en édition simple DVD d’un des films fondateurs du genre.



LE SUJET

Une sonde spatiale s’écrase sur une ville du nouveau Mexique et déclenche une épidémie mortelle à laquelle seul un nouveau né et un vieillard échappent. L’armée est sur le pied de guerre et réquisitionne quatre scientifiques pour isoler le virus extraterrestre et comprendre son mode opératoire afin de le combattre.

CE QUE L’ON EN A PENSE

Cinéaste éclectique, on lui doit tout aussi bien « La mélodie du bonheur », « West Side Story » que des films de genre comme « La malédiction des hommes chats », « Le récupérateur de cadavres », « Le jour où la Terre s’arrêta », « La maison du Diable », « Audrey Rose », ou le premier « Star Trek », Robert Wise s’inscrit avec « Le Mystère Andromède » dans la vague du cinéma américain de science fiction plus sérieuse, pour ne pas dire réaliste, initiée en 1968 par « 2001, l’odyssée de l’espace » et « La planète des singes ».

Le roman de Michael Crichton, scénarisé par Nelson Gidding, permet au cinéaste de radicaliser deux traits essentiels de son cinéma, à savoir son penchant pour les microcosmes humains, et sa capacité à trouver le juste équilibre entre une mise en scène classique et expérimentations cinématographiques, en l’occurrence l’utilisation du split-screen et des effets de transparence.

Car en effet, une fois main mise sur les deux rescapés et de nombreux échantillons, les quatre scientifiques se retrouvent confinés dans une base souterraine afin d’étudier la menace virale sans danger. Dès lors le film propose l’image d’un futur où la technologie a produit un univers automatisé et ultra aseptisé, façon « THX-1138 », dans lequel la présence humaine devient, au fil des minutes, presque excédentaire, comme un virus au milieu des machines.

JPEG - 20.3 ko

L’EDITION DVD

Passé l’aspect un peu oldies du menu de présentation, le film, qui date de 1971, profite d’un très bon transfert sur support numérique. L’image est claire, le son propre et la galette propose même un supplément, un entretien intéressant de 19 minutes avec Jean-Baptiste Thoret sur « Le Mystère Andromède et l’illusion technologique ».

CONCLUSION

A la fois fantasme d’une forme de vie extraterrestre et spectre de la guerre bactériologique, Le Mystère Andromède a certes vieillit mais reste encore aujourd’hui un incontournable de la science fiction.

LE MYSTERE ANDrOMEDE
EDITION SIMPLE DVD

Film américain de Robert Wise (1971)

Avec Arthur Hill (Dr. Jeremy Stone), David Wayne (Dr. Charles Dutton), James Olson (Dr. Mark Hall), Kate Reid (Dr. Ruth Leavitt), …

Titre original : The Andromeda Strain
Réalisation  : Robert Wise
Scénario  : Nelson Gidding d’après le roman de Michael Crichton
Producteur  : Robert Wise
Musique originale : Gil Melle
Image  : Richard H. Kline
Montage  : Stuart Gilmore, John W. Holmes
Création des décors : Boris Leven
Direction artistique : William H. Tuntke
Décorateur de plateau : Ruby R. Levitt
Directeur de production : Ernest B. Wehmeyer
Effets Visuels : Jamie Shourt, Douglas Trumbull
Production  : Universal Pictures

DVD9, Zone 2, Pal, Couleur
Format image : 2.35 - 16/9 compatible 4/3
Format son : Mono
Langues  : Anglais, Français
Sous-titres : Français
Durée : 125 minutes
Edition / Distribution : Opening

BONUS
- Le mystère Andromède ou l’illusion technologie : entretien ave Jean-Baptiste Thoret (19 minutes).

Prix de vente conseillée : 16,99 €
Relation presse : Blanche Aurore Duault pour MIAM


© Images : Opening - Tous droits réservés



Bruno Paul
24 octobre 2011






JPEG - 20.9 ko



JPEG - 38.4 ko



JPEG - 13 ko



JPEG - 7.6 ko



JPEG - 11.8 ko



JPEG - 12 ko



JPEG - 20.3 ko



JPEG - 11.1 ko



JPEG - 6.8 ko



WebAnalytics