YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Walking Dead (T14) Piégés !
Robert Kirkman et Charlie Adlard
Delcourt

Douglas, le meneur charismatique de la communauté, n’a pas supporté la mort de sa femme. Incapable de se remettre psychologiquement, il a laissé sa place à Rick, même si cela ne plait pas à tous les habitants historiques du lotissement transformé en place forte. Mais l’attaque de la bande de pillards n’est pas resté sans conséquences. Elle a rameuté au pied du mur d’enceinte une horde de zombies, coupant Andréa et son poste d’observation du reste de la communauté. Mais bien plus grave, un pan du mur de protection commence à céder sous le poids des morts vivants s’entassant de l’autre côté.



Rien ne changera jamais et la malédiction qui semble irrémédiablement tombée sur les survivants semble inéluctable. Pourtant, Rick aurait aimé que sa vie prenne un tournant plus normal et que Jesse se soit rapprochée de lui, même si ce n’est pas vraiment pour la bonne raison, lui a apporté un nouveau souffle. Bon, il est à l’origine de la mort de son mari et Ron, le fils de Jesse, a du mal a s’en remettre. Mais Rick a besoin d’échapper au fantôme de sa femme. Michonne aussi cherche à fuir le fantôme de Tyreese dans les bras d’un Morgan toujours hanté par son fils transformé en zombie...
Et le mur céda et la mort se déversa de nouveau dans les rues, obligeant les survivants à s’enfermer et ne leur laissant que peu d’espoir de s’échapper. C’est dans ces moments-là que la folie prend le dessus sur la raison...

JPEG - 33.7 ko

La vie est un éternel recommencement et ce tome 14 de « Walking Dead » débutait un peu en nous donnant cette impression. Comme pour l’épisode de la prison, nos héros doivent parer l’assaut d’humains et au final, une écatombe va s’enclencher avec les zombies en troisième homme. Mais cette fois, Kirkman nous montre un Rick qui va finir par vouloir rompre la chaine infernale qui l’oblige à devoir fuir encore et toujours.

Soyons franc, le faux rythme sur lequel Kirkman engage son tome 14 avait de quoi laisser sceptique et laissait vraiment penser à un épisode des « Desparate Housewives » au milieu des zombies. La relation entre Rick et Jesse et entre Michonne et Morgan nous laissait un drôle gout dans la bouche, un peu comme une forme de déception. Ce n’était pas possible que Robert Kirkman se soit laissé aller à une forme de routine scénaristique ? Évidemment, la réponse allait être non ! Et cette fois, les zombies auront le premier rôle dans le changement de braquet du volume, car c’est avec l’arrivée de la horde dans le lotissement que ce malin de Kirkman va reprendre son entreprise de destruction de ses personnages. Et pas seulement physique.

Kirkman va s’acharner sur ce pauvre Rick, parvenant même à le rendre réellement antipathique quand il va montrer son visage d’égoïste égocentrique ne pensant qu’à sa survie et celle de son fils, et peu importe ce que les autres devront payer comme prix. Mais, quelque part, Kirkman va nous sortir une forme de justice divine qui va s’abattre sur Rick. Et quelque part, la pauvre Michonne va être traitée sur le même plan. En fait, notre scénariste préféré met de plus en plus Andréa et Glenn comme les seuls vrais « gentils » de son histoire.

S’il y a un album où Charlie Adlard a du nous croquer des zombies à la tonne, c’est bien celui-ci. Devoir mettre en scène une horde n’est certainement pas un cadeau de Kirkman, mais certainement un défi qu’Adlard a relevé de la plus belle des façons... Si on peut trouver beau une scène de boucherie zombiesque. Et le final de ce tome est réellement hallucinant, avec une double page sur un personnage clé qui risque de devenir culte. Mais je vous laisse la découvrir.

Encore une fois, Rick atteint un stade encore plus avancé dans sa folie qu’il pensait pouvoir restreindre dans ce lotissement si tranquille... Mais jusqu’où Robert Kirkman va-t-il le pousser ? La suite dans le tome 15


(T14) Piégés !
- Série : Walking Dead
- Scénario  : Robert Kirkman
- Dessin : Charlie Adlard
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Contrebande
- Dépôt légal : 21 septembre 2011
- Format : 173x264 mm
- Pagination : 144 pages
- Numéro ISBN : 978-2-7560-2506-3
- Prix public : 13,50 €


A lire sur la Yozone :
Walking Dead (T1)
Walking Dead (T2)
Walking Dead (T3)
Walking Dead (T4)
Walking Dead (T5)
Walking Dead (T6)
Walking Dead (T7)
Walking Dead (T8)
Walking Dead (T9)
Walking Dead (T10)
Walking Dead (T11)
Walking Dead (T12)
Walking Dead (T13)


© Editions Delcourt - Tous droits réservés



Frédéric Leray
16 octobre 2011






JPEG - 34.5 ko



JPEG - 37.3 ko



JPEG - 25.5 ko



JPEG - 31.7 ko



WebAnalytics