YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Samouraïs de l’Éternel (Les), box 1
Coffret 3 DVD - Kaze
23 mars 2011

Depuis 1000 ans, Arago, le seigneur des Ténèbres, avait disparu de la surface de la Terre. Mais aujourd’hui, sa forteresse maudite est apparue au-dessus de Tokyo, provoquant un vent de panique. Toutefois, quand le mal refait son apparition, il est écrit que les 5 armures des Samuraïs Troopers viennent contrecarrer ses plans. Et les cinq possesseurs des armures ne se font pas attendre, venant s’opposer aux armées d’Arago. Ce sont Ryo du Feu, symbolisant la vertu, Toma du Ciel, symbolisant la sagesse, Xiu de la Roche, symbolisant la justice, Seiji de la Lumière, symbolisant le respect, et Shin de l’Eau, symbolisant la foi. Ils vont devoir affronter les quatre généraux d’Arago pour renvoyer le mal dans ses ténèbres.



En affrontant Shuten, le général des démons, nos cinq héros prennent conscience de leur différence de pouvoir. Toutefois, ils n’ont pas encore découvert la véritable puissance de leurs armures. Chacun possède une attaque ultime capable de terrasser ces géréraux et ensemble, leurs forces sont décuplées. Conscient du danger, Arago tente d’anéantir les samouraïs mais ne parvient qu’à les projeter aux quatre coins du Japon. Il faut dorénavant que nos héros se regroupent. Leurs armures les ont cachés dans un lieu où ils peuvent se régénérer. Nasti, la petite fille du scientifique ayant prévu le retour d’Arago, et Jun, un jeune garçon isolé de ses parents lors de l’arrivée de la forteresse sur Tokyo, vont aider nos jeunes héros à retrouver leurs camarades, en commencant par Ryo.

JPEG - 44.4 ko

En 1988, Hajime Yatate (nom de plume du collectif Sunrise) propose une série pour concurrencer celle qui squatte l’audimat des chaines nippones, « Saint Seiya ». Tout comme sa concurrente, elle met en scène des jeunes garçons, pourvus d’armures possédant chacune des pouvoirs spécifiques, et combattant une incarnation du mal, Arago. C’est ainsi que naquit la série « Yoroiden Samurai Troopers », qui arrivera en France en 1990 sous le titre « Les Samouraïs de l’Eternel ».

Malheureusement pour cette série, sa diffusion commence alors que « Saint Seiya » est déjà au programme du Club Dorothée depuis deux ans et elle va affreusement pâtir de la comparaison. Toutefois, objectivement, Sunrise ne réussit pas ici à égaler l’adversaire. Tout d’abord, si le design des armures des cinq héros est plutôt de bonne qualité, celui de leurs adversaires laisse franchement à désirer. Après en avoir eu plein les yeux avec les 12 armures des Saints d’Or, celles des quatre généraux font un peu pitié. Le deuxième désavantage, et de taille celui la, est la pauvreté du nombre d’adversaires. Durant les 13 premiers épisodes, nos cinq samouraïs ne font qu’affronter les quatre généraux. Le spectateur finit par avoir l’impression d’avoir la répétition des mêmes combats à l’infini. Et l’évolution du personnage de Shuten ne permet pas de pallier à ce défaut.

Le référentiel de la série est une autre difficulté pour son exportation hors du Japon. Si « Saint Seiya » et sa mythologie grecque revenue et corrigée parlaient sans problème à nous autres, petits occidentaux, les bases des « Samouraïs de l’Eternel » sont purement nippones, rien que par les design des armures qui n’évoquent rien aux non initiés. Sans parler des autres référentiels, comme les qualités, les éléments, qui vont faire qu’une partie de la substantifique moelle de la série échappera totalement au spectateur non japonais.

« Les Samouraïs de l’Eternel » patissent maintenant des incroyables évolutions graphiques des dernières années. Et j’avoue, j’attendais avec impatience la réédition de cette série dont j’avais un assez bon souvenir. Quel choc en découvrant à quel point les dessins ont mal vieilli, avec des personnages dont les traits n’arrivent pas à se figer dans le temps, etaux profils improbables. Norio Shioyama est méconnaissable quand on connait son travail sur « Inuyasha », dix ans plus tard (certes c’est loin). Je passerai sur les invraisemblances qui parsèment la série, qui nous font sourire mais qui décrédibilisent le résultat.

Le scénario de ces 13 premiers épisodes est affreusement basique et n’est pas rattraper par un graphisme plutôt léger. « Les Samouraïs de l’Eternel » est une série à réserver aux nostalgiques comme votre serviteur, qui ne va pas hésiter à regarder les 39 épisodes.


Les Samouraïs de l’Éternel, box 1
- Studio : Sunrise
- Réalisateur  : Masashi Ikeda
- D’après l’oeuvre de : Hajime Yatate
- Conception des armures : Ideo Okamoto
- Chara designer : Norio Shioyama
- Musique : Osamu Totsuka
- Directeur artistique : Ariaki Okada

Coffrets 3DVD
DVD 9- Zone 2- pal
Épisodes 1 à 13
- Format image : 16/9
- Audio : Stéréo 5.1 et 2.0
- Langue : Japonais-Français
- Sous-titres : Français
- Editeur : Kaze
- Sortie : 23 mars 2011
- Prix public conseillé : 49,95 €


© SUNRISE- Kaze - Tous droits réservés


Frédéric Leray
4 septembre 2011






JPEG - 35 ko



JPEG - 11.6 ko



JPEG - 9.1 ko



JPEG - 11.4 ko



JPEG - 14.1 ko



JPEG - 11.8 ko



JPEG - 9.4 ko



JPEG - 12 ko



JPEG - 8.6 ko



WebAnalytics