YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Death Note, Black Edition (T5)
Tsugumi Ohba et Takeshi Obata
Dark Kana

Le fiasco de l’assaut contre la cache de Mello a provoqué le suicide du président des Etats-Unis, convaincu que ce massacre était l’oeuvre de Kira. Seulement, Light ne peut laisser un dieu de la mort s’interposer à son grand projet. Et pour une fois, il va être dépassé par les événements. Son père est volontaire pour faire l’échange de l’oeil et mener le nouvel assaut sur la cache de Mello. Et alors que les troupes menées par le chef Yagami semblaient avoir la main mise sur la situation, Mello va profiter d’une faiblesse du policier pour tout faire exploser. Certes, maintenant Light connait son nom mais toujours pas son visage et surtout, le chef ne va pas survivre à ses blessures.



Mello contre-attaque

Ce n’est pas un semi échec qui va arrêter un Mello, qui gardera une cicatrice pour lui rappeler qu’il faut se méfier de ce L. Et il va jouer un jeu dangereux avec Near. Il a conscience que, sans l’appui de la mafia, il va avoir plus de mal à pouvoir défier les hommes du nouveau L. Alors il accepte de jouer quasiment cartes sur table avec son concurrent sur les traces de Kira. Et en tout premier lieu, il lui révèle ce qu’il sait sur le cahier et les dieux de la mort. Il va même amener les hommes de L dans les bras de Near. Cadeau empoisonné en ce début de l’ère de vénération de Kira et où la chaîne Sakura TV mobilise tous les pro-Kira pour avoir la peau de ceux qui défient leur dieu

La loi de Kira

Les Etats-Unis ont reconnu leur incapacité à lutter contre Kira et peu à peu, toutes les nations vont tomber dans l’acceptation de sa toute puissance. Sakura TV est la chaîne quasi officielle des pro-Kira, à travers leur émission, le Royaume de Kira. Pour Light, il est temps que Misa laisse sa place à quelqu’un de plus intelligent et comprenant son grand oeuvre. Son choix se porte sur un jeune procureur, féru de justice extrême : Teru Mikami. Mais avec Near l’accusant d’être Kira et les hommes de son père doutant de nouveau de lui, il est obligé de laisser Teru élaborer les lois du monde nouveau, des lois condamnant les criminels, mais aussi les crimes non intensionnels, la paresse et l’inutilité pour le monde de Kira.

JPEG - 56.3 ko

Le monde selon Kira

Il aura suffi d’une erreur de jugement par le président des Etats-Unis pour provoquer l’arrivée au pouvoir de Kira. Difficile de ne pas voir dans les scènes qui suivront sa reconnaissance une similitude avec l’arrivée au pouvoir d’Adolf Hitler. En tout cas, la scène de foule hystérique qui montre aussi qu’elle n’est constituée que de montons suivant le groupe est symbolique d’un mouvement extrêmiste. Ohba et Obata parviennent à mettre en images et nous montrer comment monte en puissance une force idéologique pour devenir une tyrannie. La vision des deux mangakas est percutante et extrêmement réaliste, trop peut-être car il ne fait jamais plaisir de se voir envoyer en pleine face ses propres faiblesses, surtout quand le Japon renoue avec ses démons xénophobes.

Les lois que va mettre en place Teru Mikami sont atterrantes. Car si les premières semblent vouloir être justes, les suivantes sont irréalistes car en y regardant bien, tout le monde peut alors être condamné à mort par Kira sans grande difficulté. Ohba démontre ainsi l’absurdité de ce sytème soit disant juste, et que la justice exercée par une seule personne finit irrémédiablement en dictature. Les « Justes » bibliques n’existent pas, l’homme étant imparfait par définition. Et les dérives qui s’en suivent sont très proches des relents nazis. Entre les pro-Kira traquant tous les ennemis de leur dieu, prônant la pureté ici d’esprit et d’action, nous ne sommes pas si éloignés dans les conséquences de la doctrine prônant la race arienne de bien triste mémoire.

Kira a pris le pouvoir, mais Light ne peut se dévoiler en public tant que Mello et Near seront à ses trousses. La conclusion de cette incroyable série dans le tome 6 de la Black Edition.


Death Note, Black Edition (T5)
- Scénario : Tsugumi Ohba
- Dessin : Takeshi Obata
- Traducteur : Myloo Anhmet
- Éditeur français : Kana
- Collection : Dark Kana
- Format : 140 x 213, noir et blanc - sens de lecture original
- Nombre de pages : 384 pages
- Date de parution : 4 mars 2011
- ISBN : 9782505010692
- Prix : 12,50€


A lire sur la Yozone :
- Death Note (T1 et 2)
- Le phénomène Death Note
- Death Note (film 1)
- Death Note 2 : The Last Name
- Death Note R : Relight
- Death Note, Black Edition (T1)
- Death Note, Black Edition (T2)
- Death Note, Black Edition (T3)
- Death Note, Black Edition (T4)


© Edition Kana Home Vidéo - Tous droits réservés


Frédéric Leray
29 août 2011






JPEG - 33.2 ko



JPEG - 29.9 ko



JPEG - 34.3 ko



JPEG - 33.6 ko



JPEG - 32.9 ko



WebAnalytics