YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Azur (T1) Providence
Ogaki
Delcourt, Collection Jeunesse

La parution de « Providence », album inaugural de la nouvelle série « Azur » est particulièrement exemplative, version juvénile, de nos belles années d’actuelle indistinction généralisée : tant au niveau de la narration que du traitement graphique, le jeune maître-d’oeuvre Ogaki y donne la pleine mesure de ses talents hétérogènes...



Parlons de l’histoire d’abord, qui vaut à la jeune Nikki de s’aventurer en un espace-temps pour le moins composite, puisque son univers de guerrière du futur entretient plus que des cousinages avec celui des bons vieux romans de piraterie. Avec, pour port d’attache, un astre en forme de galion dont des maisons agglutinées imiteraient la mâture ! Un monde hautement improbable, où s’alignent pourtant comme à la parade tous les poncifs du genre imités et jamais égalés, de la bagarre dans un caboulot borgne jusqu’à l’inévitable chasse au trésor. Tandis que notre héroïne, s’étant acoquinée avec Sam, charmeur et voleur de première flanqué d’un loup-garou baptisé Isuzu, nous refait le coup du trio de choc infâme mais ô combien sympathique.

JPEG - 36.4 ko

Et pour ce qui est de la forme, ne parlons pas de dessin mais plutôt de dessins, un pluriel qui s’explique par le mélange des genres graphiques dont Philippe Ogaki, ayant tâté du design industriel, du story-board et du cinéma d’animation avant de s’introniser bédéiste, fait visiblement ses délices, un chouia de manga en surprime. Tandis que la rencontre de ces différentes expériences et influences nous vaut des planches volontiers surchargées et un brin hystériques, où, pour ne rien arranger, la mise en couleurs par zones monochromes ou, à l’inverse, par des mosaïques de couleurs, opacifie les traits au lieu de les clarifier.

Tout serait donc à jeter, dans cette aventure enjouée ? Non, bien sûr, et surtout pas pour ceux que passionnent les jeux vidéos ou bien la chasse aux références, à défaut de celle au trésor. Sans négliger qu’Ogaki, en jeune homme ultramoderne, ne nous dissimule rien des émois naissants de sa belle héroïne, celle-ci tentant in extremis - mazette ! - de cacher un sein qu’on n’avait pu qu’apercevoir à un détour de case. Ah ça Madame, c’est à croire que la BD jeunesse ne serait plus vraiment ce qu’elle était !...


(T1) Providence
- Série : Azur
- Scénario et dessins : Philippe Ogaki
- Couleurs : Galou et Philippe Ogaki
- Editeur : Delcourt
- Collection : Jeunesse
- Parution : 1er juin 2011
- Pagination : 48 planches couleurs
- Format : 22,6 x 29,8 cm
- Numéro ISBN : 978-2-7560-2213-0
- Prix public : 10,50 €


Illustrations © Philippe Ogaki et Delcourt (2011)


Alain Dartevelle
3 septembre 2011






JPEG - 27.4 ko



JPEG - 21.3 ko



JPEG - 24.9 ko



JPEG - 29.9 ko



WebAnalytics