YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Cold Prey
Edition simple DVD - Coffret trilogie - Studio Canal
2 aout 2011

Après la sortie du coffret trilogie en juin, des éditions simples de la saga horrifique Cold Prey ressortent en aout. L’occasion de redécouvrir un serial killer norvegien, créé bien avant les drames de cet été. Faisons donc un petit tour mortel au coeur des blancs sommets de Norvège avec le premier film.



LE SUJET

Un groupe d’amis décide d’éviter la cohue
des stations de ski classiques norvégiennes pour se faire une virée en hors piste. Et c’est uniquement armés de leur snowboard que les cinq jeunes s’apprêtent à passer la pire journée de leur vie. Car à peine ont-ils commencé leur descente que Morten se casse une jambe. Ne pouvant retourner à leur voiture et la nuit tombant, les cinq amis se réfugient dans un hôtel apparemment abandonné. Mais ce qu’il ignore encore, c’est que le bâtiment cache, en son sein, un terrible secret qui va s’acharner sur ces cinq victimes toute choisies.

JPEG - 18.3 ko

CE QUE L’ON EN PENSE

En 2009, le festival de Gerardmer mettait à l’honneur un slasher venu du froid, de Norvège : « Cold Prey ». Ce film, sorti en 2006, est le premier long métrage de Roar Uthaug et reprend les codes classiques des films du genre. Un groupe d’amis perdu, trouvant refuge dans un bâtiment où loge un tueur fou détestant être dérangé durant son hibernation. Rien de plus classique.

Avec une certaine lenteur à se mettre en mode massacre, le film nous montre, tout d’abord, de belles images de montagne avant de nous emmener dans un hôtel norvégien, laissé à l’abandon mais tout de même rempli de nourriture et surtout d’alcool... Quoi ? Les norvégiens auraient-ils une sale réputation concernant une consommation excessive d’alcool ? En tout cas, c’est la première chose que nos cinq héros ou cibles à serial killer vont trouver. Le réalisateur ne va pas faire vraiment dans la finesse avec le couple d’amoureux fougueux et le couple plus mûr et donc prêt à jouer le martyr. Et le pauvre cinquième qui n’a donc pas compris que les plans à chiffre impair sont foireux.

Après une longue mise en situation, vient le moment tant attendu du carnage, mais notre tueur sera peu imaginatif côté mode opératoire, se limitant au piolet, certes efficace mais bon. S’en suit les classiques scènes de poursuite, de « bouh ! je suis derrière toi ». Toutefois, la mise en scène est plutôt efficace avec surtout des acteurs prenant au sérieux leur rôle et n’en faisant pas trop.

Bon, la scène finale est franchement risible, à croire que Roar Uthaug ne savait pas trop comment sauver sa chère héroïne. Un bémol qui arrive en toute fin mais vous gâche un peu votre plaisir.

L’EDITION DVD

L’édition simple DVD, aussi fournie dans le coffret, est minimaliste à souhait : que le film. Bon, cela n’aurait quand même pas été du luxe de nous mettre un brin de making off ou un bêtisier, par exemple.

CONCLUSION

« Cold Prey » est finalement un assez bon premier film, qui arrive malheureusement à une période où la Norvège fait la une des journaux pour un massacre bien réel cette fois. Mais cela ne doit pas remettre en cause l’intérêt de découvrir ce petit film, certes pas vraiment original, mais efficace malgré une fin décevante.


COLD PREY EDITION SIMPLE DVD

Titre original : Fritt vilt
Film norvégien de Roar Uthaug (2006)
Avec Ingrid Bolso Berdal, Rolf Kristian Larsen, Tomas Alf Larsen, Endre Martin Midtstigen, Viktoria Winge
Durée  : 1h37

Montage  : Jon Endre Mørk
Direction de la photographie : Daniel Voldheim
Compositeur : Magnus Beite
Production  : Fantefilm

DVD9, Pal, Zone 2, Couleur
Langues  : Norvégien, Français
Format image : 2.35 - 16/9 compatible 4/3
Format son : Norvégien Dolby Digital 5.1, Français Digital Dolby 2.0
Sous-titres : Français

Edition/Distribution : Studio Canal

Prix conseillé : 9,99 €


© Studio Canal - Tous droits réservés



Frédéric Leray
10 août 2011






JPEG - 25.8 ko



JPEG - 8.5 ko



JPEG - 5.2 ko



JPEG - 3.7 ko



JPEG - 4.7 ko



JPEG - 5.4 ko



JPEG - 5.6 ko



JPEG - 4.5 ko



JPEG - 4.7 ko



JPEG - 3.9 ko



JPEG - 6 ko



JPEG - 18.2 ko



WebAnalytics