YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




High School of the Dead, l’intégrale
Coffret 2 DVD - Dybex
29 avril 2011

Que le destin peut être vicieux quand il s’y met ! La journée de Takashi n’était pas des plus brillantes. Il allait encore voir son meilleur ami, Hisashi, sortir avec la fille qu’il aime depuis le primaire, Rei. Mais aujourd’hui, le monde tel qu’il le connaissait allait prendre fin. D’où venait ce type à l’entrée du lycée ? Il ne le saura jamais, mais en mordant un professeur à travers les grilles, il allait répandre mort et chaos dans tout l’établissement. Tagaki n’aurait pas refusé d’être la petite amie de Takashi, mais même en étant une petite fille de riche et un génie, cela n’aide pas beaucoup pour affronter des zombies. Mieux vaut être comme Saeko, experte en kendo, ou comme Hirano, fou de flingues.



Tuer son meilleur ami n’est pas vraiment la technique de drague idéale, même si ce dernier est devenu un mort-vivant. Et quand Rei lui la joue veuve désespérée, Takashi préfère partir à la recherche de survivants. Bien sûr, instinct de survie oblige, Rei ne restera pas longtemps en tête à tête avec un cadavre. Et dans ces moments de grand stress, le destin est un sale farceur, pouvant à la fois aider les survivants à se regrouper pour devenir plus forts, mais aussi permettre aux pires racailles à s’en sortir comme le professeur Shido. Et quitter l’enceinte du lycée n’est qu’un premier pas dans ce nouveau monde où la rue est aux mains des zombies...

JPEG - 45.4 ko

Allez, j’avoue. Après avoir lu le premier tome du manga, je n’avais tellement pas été emballé que je m’en étais arrêté là. Et voila que la curiosité et une passion pour les films de Romero obligent, me voici avec le DVD de « High School of the Dead » dans le lecteur. Daisuke Sato ne l’avait jamais caché, sa série est un vibrant hommage au grand maître du film de morts-vivants et rien que le titre de sa série ne laissait aucune ambiguité.

Et dès les premières images, nous sommes en effet dans le bain d’un bon vieux film de zombies. La mise en animation va créer une magie que n’avaient pu générer les premiers chapitres du manga. Le ton est aussi donné très rapidement. On va avoir droit à du bastonnage de zombies avec tout ce qui passera comme arme possible. Comme tout bon film de ce genre, le mort-vivant n’a pas d’autre rôle que de créer du suspense et de l’épouvante. Ce qui est important, c’est le développement des personnages. Et il faut avouer que Sato nous dépeind des caractères très intéressants, sur toute la durée des douze épisodes. Tout d’abord grâce à la relation entre Rei et Takashi, d’abord très conflictuelle et qui va devenir plus tendre, non pas par le courage du garçon à sauver la jeune fille mais plus par la jalousie de celle-ci pour Saeko.

Je pourrais passer des pages sur chacun de ces lycéens vraiment hors du commun, entre Saeko et son plaisir de tuer, Hirano qui se découvre tireur d’élite ou encore Tagaki qui n’a aucune qualité pour survivre. Ils vont vraiment crever l’écran et nous rendre totalement accroc à leur aventure. Oui, leur capacité à dégommer ou bastonner les zombies n’est parfois pas crédible deux secondes, mais on est comme hypnotisé par le ballet organisé par Tetsuro Araki.

Puis, en plein milieu de la série, nous allons avoir un épisode surréaliste, hyper sexy, limite à interdire au moins de 18 ans. Et c’est en fait génial ! Ce monde en feu, des troupeaux de zombies aux pieds des murs et nos héros et héroïnes à la limite de la partouze pour se prouver qu’ils sont encore en vie. Un épisode qui va annonce des scènes d’anthologie en bullet time, la technique de ralenti à la Matrix, avec des balles surfant entre les poitrines pour exploser les cranes de zombies. Du grand art. Certains diront du grand n’importe quoi, mais il faut avouer que rares sont les films de zombies nous offrant autant d’innovation.

Côté graphisme, les zombies sont très réussis et la fluidité de l’animation accroche immédiatement le spectateur pour ne plus le lâcher. La plastique des personnages féminins est, vous l’avez compris, un élément clé de cette animation et va nous démontrer la grande élasticité des poitrines des demoiselles nippones. Les vues en travelling arrière pour nous faire découvrir les masses de zombies sont évidemment tirées des films de zombies mais sont réellement très réussies.

« High School of the Dead » est à la fois issue de la série des « ...of the Dead » de Romero que de « Walking Dead », une vraie réussite qui mérite d’avoir une place d’honneur dans votre vidéothèque


High School of the Dead, l’intégrale
- Réalisation : Tetsuro Araki
- D’après le manga de : Daisuke Sato et Shouji Sato
- Studio : Madhouse

Coffret 2 DVD
Épisodes 1 à 12
DVD 9- Zone 2- pal
- Format image : 16/9
- Audio : Stéréo 2.0
- Langue : Japonais
- Sous-titres : Français
- Éditeur : Dybex
- Sortie : 29 avril 2011
- Prix public conseillé : 29,99€


© Edition Dybex - Tous droits réservés


Frédéric Leray
16 juillet 2011






JPEG - 31.1 ko



JPEG - 8.8 ko



JPEG - 6.5 ko



JPEG - 8.1 ko



JPEG - 6.5 ko



JPEG - 9.6 ko



JPEG - 7.4 ko



JPEG - 7 ko



JPEG - 5.1 ko



JPEG - 8.2 ko



JPEG - 8.1 ko



JPEG - 8.7 ko



WebAnalytics