YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Horseman (The)
Edition DVD simple amaray - Entertainment One/Aventi
5 avril 2011

Sorti il y a quelques jours, cette édition DVD simple (Entertainment One/Aventi) est enfin l’occasion de découvrir le premier long-métrage de Steven Kastrissios.
Un très bon film de vengeance qui a raflé les prix du Meilleur Film et Meilleur Réalisateur au Melbourne Underground Film Festival et ceux de Meilleur Actrice et Meilleur Acteur au Night Horror Film Festival Australie 2010.



LE SUJET

La mortelle randonnée d’un père vengeur, contre les responsables de la mort de sa fille, tourne à la chasse à l’homme dont lui et sa passagère (une autostoppeur de l’âge de sa défunte fille) sont devenus les proies.

CE QUE L’ON EN A PENSE

Comme dirait Frédéric Leray (cf : sa critique de « Animal Kingdom » à paraitre jeudi 21), les réalisateurs australiens ont le don pour nous sortir des espèces d’ovnis de derrière le bush.

Ecrit, produit, réalisé et monté par Steven Kastrissios (rien que ça) « The Horseman » (son premier long-métrage) est en effet un putain d’ovni qui plonge d’entrée le spectateur dans une scène de meurtre d’une violence inouïe. Le cinéaste, qui a opté pour une approche narrative non linéaire, revient ensuite sur les raisons de cette tuerie, les circonstances qui ont poussé ce père sans histoire à se lancer dans cette traque sanglante et les quelques meurtres qui ont précédé notre arrivée dans l’histoire.

En gros, le film commence par le milieu et mêle flashback et temps présent dans lequel, justement, notre héros vient de rencontrer Alice. Une ado a peu près de l’âge de sa fille, qu’il s’est mis en tête d’aider en parallèle de sa mission exterminatrice. Il ne lui ment d’ailleurs pas vraiment durant ses absences. Il prétend simplement qu’il un boulot à faire. Et comme son métier est exterminateur….

JPEG - 28 ko

L’autre parti pris gagnant du film, est de rester concentré sur son personnage principal. Pas de plan large ou de panoramique illustrant, à la façon d’un Greg McLean (« Wolf Creek », « Solitaire« ), la beauté de la nature australienne. Au contraire, comme David Michôd, le réalisateur du suscité « Animal Kingdom », Steven Kastrissios n’offre aucun répit au spectateur. Sa caméra, placée à hauteur d’homme ne s’éloigne jamais de Christian, son héros. Ce dernier, qui porte le film de bout en bout, était, avec la mise en scène, l’une des clés de la réussite du film. Le choix de Peter Marshall pour l’incarner s’avère donc plus que judicieux.
Même si sa ressemblance avec Liam Neeson, en plus de l’intrigue, vaut parfois à « The Horseman » d’être qualifié de « Taken » australien, sa performance en père vengeur est à la hauteur et même au-delà.

CONCLUSION

Une histoire de vengeance finalement assez classique. Si ce n‘est qu‘elle se déroule dans le milieu du porno bon marché, pour ne pas dire du snuff-movie du trou du cul de l‘Amérique, et qu‘elle est transcendée par un script bien foutu, une mise en scène percutante et une performance d‘acteur (celle de Peter Marshall) de haute volée. Un premier long-métrage indépendant d’un réalisateur à suivre qui évoque tout autant le film de vengeance pur et dur, le film noir ou le cinéma de torture. Glauque mais brillant !

JPEG - 26.2 ko

THE HORSEMAN
EDITION SIMPLE DVD

Elle se présente dans son plus simple appareil. Le film dans sa version française et version originale Dolby Digital 5.1 (avec option sous titre français et accès à l’un des 12 chapitres). Un petit making-of, ou une simple interview de Steven Kastrissios, le réalisateur, aurait au moins permis de faire sa connaissance. Là, on le connaissait pas avant. On a vu son film. Un bon film. On a compris que c’était un type à suivre. Mais on le connait toujours pas une fois la boite du DVD refermé.
Dommage.
Ne boudons pas notre plaisir pour autant. « The Horseman » reste un film à voir et à revoir.

CARACTERISTIQUES DU FILM
Titre original : The Horseman
Réalisation  : Steven Kastrissios

Avec Peter Marshall, Caroline Marohassy, Brad Murray, ….

Scénario  : Steven Kastrissios
Producteurs  : Steven Katrissios et Rebecca Dakin
Musique  : Ryan Potter
Direction artistique : Amanda Broomhall
Montage  : Steven Kastrissios
Genre  : Crime,Thriller, Horreur
Durée  : 1h36

CARACTERISTIQUE DVD
Format image : 16/9e compatible 4/3
Audio : VO et VF 5.1
Sous-titre : Français
Chapitres  : 12
Edition  : Entertainment One/Aventi
Prix conseillé : 14,99€

Relation presse : Lison Müh-Salaün pour Dark Star

LIEN(S) YOZONE

=> La bande annonce (vpst)->12237]

INTERNET

Le site d’Aventi : http://www.aventi-dvd.com


© Entertainment One/Aventi - Tous droits réservés



Bruno Paul
18 avril 2011






JPEG - 32.8 ko



JPEG - 12.2 ko



JPEG - 35.3 ko



JPEG - 8.2 ko



JPEG - 7.6 ko



JPEG - 8.2 ko



JPEG - 9.3 ko



WebAnalytics