YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Tamara Drew
Édition Simple DVD & BR - Diaphana édition Vidéo
2 février 2011

Lorsque la belle Tamara Drew revient dans le charmant village de ses origines, elle met « le feu » aux hormones de tous les mâles des environs, majoritairement écrivains, et suscite une grande perplexité ainsi que de multiples interrogations de la part de leurs compagnes.

Une excellente comédie d’un Stephen Frears, au sommet de son art de réalisateur, qui comme dans tout ce qui semble léger, interroge forcément des sujets beaucoup plus graves : les affres de la création, la jalousie, la vieillesse, la mort et les tentations diverses et variées que la morale réprouve !

Édition DVD simple de bonne qualité avec un entretien with mister Stephen Frears à ne surtout pas rater dans les suppléments (Diaphana édition vidéo).



LE SUJET


Un petit village paisible et paradisiaque de la campagne anglaise où des écrivains à la recherche du succès viennent cotoyer le grand maître du thriller populaire, voit débarquer l’incendiaire Tamara Drew.
Une jeune femme qui écrit dans la presse people et qui vient régler des affaires de familles suite au décès de sa mère. Mais comment résister aux charmes ravageurs de Tamara que l’on ait de 15 à 60 ans et que l’on soit un homme ou une femme ?
Lorsque l’incendie éclate chacun comprendra que la belle Tamara est un révélateur des désirs bien dangereux ! Qui s’y frotte, s’y pique !

CE QUE L’ON EN A PENSÉ


Grand réalisateur anglais dans les registres les plus divers et variés qui vont du polar au film social en passant par la comédie et le drame (« The Hit », « My Beautiful Laundrette », « Les Arnaqueurs », « The Snapper », « The Van », « Mary Reilly », « The Queen », etc), Stephen Frears est revenu d’une sélection officielle cannoise (Hors Compétition 2010) où son « Tamara Drew » a visiblement été victime de son apparente simplicité.
Car si l’entreprise a le goût et la consistance d’une excellente comédie de mœurs so british, on en oublierait presque la prestation virevoltante de sa réalisation qui dès le premier plan (un reflet dans un verre) établit les bases d’un film sérieusement pensé de A à Z.
On rit ou l’on sourit beaucoup à ce « Tamara Drew », on y apprécie les aspects cocasses et moralement incorrects, la confusion perpétuelle des sentiments vécus par les uns et les autres, on n’y renie absolument pas les aspects comiques voire la farce sous jacente.
On aurtait popurtant tort d’ignorer tout ce que Stephen Frears y injecte d’analyses sur les affres de la création. Tous les écrivains sont des monstres d’hypocrisie qui souffrent perpétuellement de leur dualité (vouloir être bon par principe, se résoudre à être un salaud pour réussir sa vie) et la sublime Tamara Drew n’est rien d’autre que la révélatrice de leurs désirs les plus profonds. Ce qui n’en fera pas un être très différents d’eux puisqu’elle aussi travaille sur son livre !
Bourré d’énergie et d’une misanthropie qui réchauffe l’âme, cette adaptation de la BD éponyme de Posy Simmonds (Éditions Denoël Graphic) que nous espérons bien vous critiquer un jour, est un excellent film qui renoue avec les grands clasiques de la comédie (pas juste le truc destiné à vous faire rire bêtement, mais un objet de réflexion par le rire).
Bien joué et bravo, Mr Stephen Frears !

JPEG - 64.2 ko


Pour la petite histoire, le volcan -qui s’est réveillé- Gemma Arterton (Tamara Drew) y délivre une prestation ravageuse. Entraperçue dans « Quantum of Solace » et « Le Choc des Titans », on ne l’avait pas connu à pareille fête dans le « Prince of Persia ». On l’espère donc aussi brillante et séduisante dans le futur « Men in Black 3 » actuellement en tournage. La belle a incontestablement de la réserve et pas seulement un corps agréable à montrer ! Comme quoi, un bon réalisateur fait très vite la différence.

L’ÉDITION DVD


Classique et de bonne qualité (édition Blu-Ray non testée). Menus en français et une excellente VO (5.1 et 2.0), la VF est de bonne qualité mais fera perdre beaucoup de détails dans la compréhension des dialogues.
Un entretien avec Stephen Frears à ne pas rater dans les suppléments du DVD et quelques curiosité dans la comparaison de certains plans du film avec les cases de la BD.
Le transfert est très correct et agréable et le superbe rendu de la photographie originelle parfaitement restitué.
Bon travail, sans mauvaise surprise.

CONCLUSION


Un très bon film et une superbe comédie qui n’évite pas de poser les bonnes questions, même les plus désagréables, au bon moment. Rires, larmes, imaginaire, meurtres, accidents, vie réelle ou rêvée, satyre, « Tamara Drew » accumule les sentiments sans jamais les bafouer.
Un vrai travail de réalisateur qui soigne l’adéquation de tous les ingrédients de son film (photographie, son et musique, montage, scénario et réalisation).
De la belle ouvrage, un film et un DVD à voir.

JPEG - 56.6 ko


TAMARA DREW
ÉDITION DVD SIMPLE

Titre original : Tamara Drew
Durée (édition DVD) : 1h 46’ 56’’
Film anglais de Stephen Frears
D’après le roman graphique de : Posy Simmonds
Réalisation : Stephen Frears
Producteurs : Alison Owen, Paul Trijbits, Tracey Seaward
Musique : Alexandre Desplat
Photographie : Ben davis
Décors : Alan Macdonalds
Costumes : Consolata Boyle
Montage : Mick Audsley

Avec Gemma Arterton (Tamara Drewe), Roger Allam (Nicholas Hardiment), Bill Camp (Glen McCreavy), Dominic Cooper (Ben Sergeant), Luke Evans (Andy Cobb), etc.

JPEG - 48.9 ko


DVD9, zone 2, Pal, couleurs
Format image : 2.35
Format image TV : 16/9 compatible 4/3
Chapitres : 12 (avec scènes du film et menu dédié)
Son : Anglais 5.1 DD et 2.0 DS, Français 5.1 DD et 2.0 DS
Sous-tires : Français et sans

Édition : Diaphana édition vidéo
Site Interne : Diaphana
Distribution : TF1 Vidéo
Références : EDV 1509 - DIV 526
Presse : Dark Star Presse (Paris)
Parution : 2 février 2011
Prix conseillées : 19,99€ (DVD) - 24,99€ (BR non testé)

SUPPLÉMENTS DVD
- Entretien avec Stephen Frears (VOST, 16’06) : un véritable entretien où le réalisateur ne masque rien de ces interrogations et de ces choix de cinéastes.
- Du roman graphique au film (VF, 6’20) : comparaison plan et image de la bd (on comprend mal le choix de la VF imposée sur ce supplément...)
- Film annonce de Tamara Drew (VOST, 1’46) : la bande annonce du film
- Espace Diaphana édition vidéo : lien vers quatre bandes annonces DVD dont « Looking for Eric » (mais aussi « Pièce Montée », « [email protected] », « Poetry »).

JPEG - 60.6 ko

© images et illustrations : Diaphana édition vidéo & Posy Simmonds - éditions Denoël Graphic.



Stéphane Pons
4 mars 2011






JPEG - 38.5 ko



JPEG - 39.3 ko



JPEG - 50.6 ko



JPEG - 21.8 ko



WebAnalytics