YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Death Note, Black Edition (T2)
Tsugumi Ohba et Takeshi Obata
Dark Kana

La surveillance de la chambre de Light tourne à son avantage. Grâce à Ryuk, il a pu éviter les pièges tendus par L et apparaître comme un bon élève, travaillant pour son entrée à l’université. Mais ce semi-échec va obliger L à passer à la vitesse supérieure, surtout que le jeune profiler n’a pas hésité à avouer ses soupçons au propre père de Light. L va tout simplement se présenter à celui qu’il croit être l’incarnation de Kira. Ils vont devenir des camarades de classe ou plutôt deux adversaires dont les affrontements se feront maintenant directement. Et malheureusement pour Light, L semble bien supérieur à lui quand il s’agit de jeux d’esprits en face à face. Pourtant, deux évènements vont faire tourner une nouvelle fois la roue du destin : l’attaque cardiaque du père Light et l’apparition d’un second Kira.



Le second Kira

Alors que L prenait un avantage certain sur Light, un message surprenant de Kira, sur une chaîne très racoleuse, vient semer le trouble dans l’équipe d’enquête. Rien ne correspond aux habitudes du tueur. Et de plus, cette fois, des policiers sont assassinés en direct à la télévision, sans que leur nom soit connu. L’étonnement passé, L est convaincu qu’un second Kira vient de faire son apparition et que celui-ci peut tuer n’importe qui du moment qu’il connait son visage. Pour Light, c’est encore plus clair : un imbécile est entré non seulement en possession d’un Death Note mais aussi de l’oeil de Dieu lui révélant le nom de toute personne dont il voit le visage.

Misa

Misa est une jeune mannequin dont les parents sont morts, tués lors d’un cambriolage. Quand Kira a exécuté l’assassin des siens, elle a commencé à idolâtrer ce justicier sans pitié. Et le hasard lui fit hériter d’un Death Note. Son dieu de la mort se nomme Rem et il lui a offert l’oeil de dieu. Mais dans son empressement à rencontrer Kira, elle va à la fois montrer de l’intelligence pour le trouver et une extrême bêtise en mettant en danger Light. Pourtant, le désir de Misa est simple : elle veut que Light soit son petit ami, et qu’il soit en réalité jeune et beau ne gâche rien. Mais ses imprudences vont offrir des armes inattendues à L et pousser Light à d’autres extrémités, comme devoir abandonner le pouvoir de l’oeil pour échapper à la suspicion de L.

JPEG - 60 ko

Rien n’est certain

La première partie de ce deuxième tome de la Black Edition symbolise ce qui différencie “Death Note” des autres séries : énormément de lecture ! Le duel psychologique entre L et Light est à son paroxysme avec leur véritable face à face, au premier sens du terme. Et le jeu de dupe entre les deux cerveaux va être très détaillé par Tsugumi Ohba, le mangaka ne nous cachant aucune des pensées des deux protagonistes : plan, contre-plan, piège, contre-mesures, attaques, défenses. Chacun, l’un après l’autre, pousse sa pièce dans cette partie d’échec mentale qu’ils se livrent. Et pas seulement psychologique, la partie de tennis entre L et Light sera aussi un défi physique.

La seconde partie du tome introduit un personnage crucial de la série : Misa ! La jeune gothic girl sera la Némésis de L puisqu’elle va voir son véritable nom grâce à l’oeil de Dieu. Mais Ohba ne va pas clore son duel entre le plus grand tueur en série et le plus grand profiler aussi facilement et rapidement. L va parvenir à empêcher Light d’utiliser comme bon lui semble le don de Misa, l’obligeant à une extrémité en fin de tome dont je laisse la surprise pour ceux ne connaissant pas la série.

Si le grand format nous régale des grandes cases mises en valeur, il montre aussi ses limites pour les petites cases peu détaillées, avec une importante lecture, où les traits deviennent trop épais par rapport au reste du manga. C’est certes un détail mineur mais qui peut surprendre si on oublie que le dessin de Takeshi Obata est passé à la loupe grossissante pour cette édition de luxe.

Le machiavelisme du mangaka est terrifiant et ce deuxième tome en est l’exemple même. Un deuxième tome sublime qui montre tout le talent d’écrivain de Ohba et ne fait que confirmer celui de dessinateur de Obata.


Death Note, Black Edition (T2)
- Scénario : Tsugumi Ohba
- Dessin : Takeshi Obata
- Traducteur : Myloo Anhmet
- Éditeur français : Kana
- Collection : Dark Kana
- Format : 140 x 213, noir et blanc - sens de lecture original
- Nombre de pages : 408 pages
- Date de parution : 3 septembre 2010
- ISBN : 9782505009061
- Prix : 12,50€


A lire sur la Yozone :
Death Note (T1 et 2)
Le phénomène Death Note
Death Note (film 1)
Death Note 2 : The Last Name
Death Note R : Relight
Death Note, Black Edition (T1)


© Edition Kana Home Vidéo - Tous droits réservés


Frédéric Leray
15 janvier 2011






JPEG - 20.8 ko



JPEG - 27 ko



JPEG - 30 ko



JPEG - 32.1 ko



JPEG - 28.9 ko



WebAnalytics