YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Hitman, Soil et Ecchi : Ankama s’ancre dans le Manga
Ankama - Collection Kuri

Les éditions Ankama et le manga, cela semble un mariage naturel, encore plus si l’on se situe du côté des Dofus et autre Wakfu. De Tot, le directeur artistique, à l’ensemble des créatifs d’Ankama, tous se reconnaissent dans la culture nippone et baignent dans un univers japonisant. 
Pour en être encore plus proche, l’éditeur a installé des bureaux à Tokyo, histoire d’y mener des projets d’animation, de jeux vidéo et de BD, avec des auteurs japonais et asiatiques.

JPEG - 126.5 ko

La Web TV  Ankama.com diffuse différents animés comme “Eureka Seven”, “Gurren Lagann”, “Planètes”... et travaille avec le Japon sur des productions comme l’épisode spécial de la série “Wakfu”, “Noximilien l’horloger”, et d’autres pojets comme “Rémi le Marlou” ou “Kôtetsu no Vendetta”.

Prendre place dans le milieu manga paraît donc naturel pour Ankama qui espère y laisser une trace tangible en développant sa collection Kuri, née en juin 2010 pour y déployer trois segments : Shônen, Seinen et Shôjo.
Ce petit sujet vous présente les trois premières nouveautés de 2011 : « Hitman », « Soil » et « Ecchi ».



Mais en fait, tout a débuté en 2006 avec l’aventure Global Manga qui se lance avec “Dofus”. Suite au succès énorme du jeu vidéo Dofus - un MMORPG qui réunit plus de 35 millions de joueurs à travers le monde - la saga Dofus s’est étendue à la BD (14 volumes), dans ce format en noir et blanc propre aux mangas qui fait tant d’émules. Suivront les séries “Dofus Monster” et “Dofus Arena”. En 2010, est inaugurée la collection Kuri avec le manga “Appartement 44” de Dara, puis “Le Dernier Maître de l’air”, une collaboration américano-coréenne qui réunit Dave Roman et Alison Wilgus au scénario, et Joon Choi au dessin.

Aujourd’hui, Ankama veut développer plus intensément cette collection et s’en donne les moyens en recrutant Jean-David Morvan comme « chasseur de mangas ». Ce grand passionné de mangas passe son temps entre la France, la Corée, la Chine et le Japon. Son expertise et sa culture BD devraient être un bonus pour sélectionner des titres pour une collection jeunes adultes, avec l’intention de décoiffer un peu avec des histoires assez dures et contemporaines.

En ce début d’année, trois nouvelles licences japonaises intègreront Kuri, la première sélection made in Jean-David Morvan.

Une première volée de BD nippones avec deux titres le 27 janvier 2011.
- “Hitman” de Hiroshi Mutô. Un polar très violent qui raconte la double vie de Tôkichi, un employé de bureau modèle devenu, par le hasard des rencontres nocturnes, un tueur à gages implacable. “Kyou Kara Hitman”, qui compte 17 volumes et un recueil spécial au Japon, est l’œuvre majeure de Hiroshi Mutô. 
(Collection Kury Seinen, 208 pages, 7,95 €)

- “Soil”, la nouvelle bombe signée Atsushi Kaneko.
Bombe ! Car si vous connaissez ce nom, vous savez qu’il a créé le phénoménal “Bambi” (publié en France par IMHO).
Atsushi Kaneko tire son inspiration d’auteurs comme Paul Pope, d’illustrateurs américains underground et notamment ceux du mouvement « Lowbrow » comme Coop, Kozik ou Robert Williams. Il puise beaucoup dans la culture cinématographique et littéraire post punk, y ajoutant un esprit SF plus contemporain. Son manga le plus connu est “Bambi and her pink gun”, un road-movie déjanté à la Tarentino avec un fort accent gore.
"Soil” est donc sa nouvelle création, un manga qui se réapproprie les codes du thriller et du film d’horreur (un esprit déjà présent dans “Bambi” !). Dans une petite banlieue résidentielle de la ville de Soil, l’enquête de routine sur la disparition d’une famille apparemment sans histoires va vite devenir le pire cauchemar de Yokoï et Onoda, les deux détectives chargés d’éclaircir ce mystère.
Au Japon la série est achevée, elle forme un ensemble de 11 titres.
Personnellement, je vote pour et j’ai déjà retenu la date du 27 janvier 2011, pour ne pas louper ce rendez-vous !
(Collection Kuri Seinen, 234 pages, 8,55 €).

Bravo J.-D. M., on est déjà dans l’alléchant... 

Le troisième titre à paraître sortira le 24 février. C’est un shônen intitulé “Ecchi”, réalisé par un illustrateur et auteur de mangas nommé Hideki Yamada. Il débute en 2002 avec des mangas pour adultes sous le pseudo de Konchiki. Il réalise beaucoup d’illustrations pour des “Light novel” tout en réalisant de courtes histoires de type shônen.
Sa série “Manyuu Hi ken Cho” est une fantasy à la fois guerrière et légère. Sous l’ère Taiheimeji, le tour de poitrine fait la destinée des femmes dans le clan Manyuu qui soutient et protège le gouvernement. Chifusa, une guerrière pourtant désignée comme héritière du clan, entre en croisade contre cet état de fait !...
La série est en cours au Japon et compte 5 volumes.
(Collection Kury Shônen, 194 pages, 7,95 €)

Ce petit tour d’horizon de l’évolution du manga chez Ankama s’achève. Jean-David Morvan annonce d’autres titres « qui montreront la diversité du manga », et nous laisse un petit scoop : l’acquisition des droits pour “Black Joke” de Taguchi Masayuki, auteur de la version manga de “Battle Royale”. Une histoire de rivalités entre yakuzas qui visera, vu sa cruauté, un public plutôt adulte.

On en reparle prochainement sur le canal Kuri d’ Ankama.


© Editions Ankama - Tous droits réservés


Fabrice Leduc
3 janvier 2011






JPEG - 104.3 ko
Hitman



JPEG - 75.8 ko
par Hiroshi Mutô



JPEG - 123.1 ko
Soil



JPEG - 93.9 ko
par Atsushi « Bambi » Kaneko



JPEG - 123.3 ko
Ecchi



JPEG - 92 ko
par Hideki Yamada



WebAnalytics