Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Pirates de Barataria (Les) (T2)
Marc Bourgne, Franck Bonnet
Glénat

Artémis Delambre a été forcée de quitter la France précipitamment sous la protection du colosse Roustam. Pendant la traversée de l’Atlantique, leur bateau est pris par des Corsaires, mais au lieu de les tuer ou de les faire prisonniers, ces derniers les hébergent dans leur demeure de la Nouvelle Orléans ! Malgré l’insistance de ses hôtes, les frères Lafitte et la belle Catiche, Artémis parvient à garder le secret de sa fuite. Il devient pourtant de plus en plus lourd à porter, car ses poursuivants la retrouvent partout où elle se cache… Tant qu’à mettre sa vie en danger, la belle Française décide d’y aller à fond et devient membre de l’équipage des Laffite ! Une audace qui n’est pas pour déplaire à Catiche, qui voudrait bien accrocher la blonde et pure Artémis à son tableau de chasse de séductrice…



Marc Bourgne continue avec ce deuxième volume à suspendre son intrigue sur la réalité d’existence des frères Lafitte. Ces deux pirates, qui, à l’époque Napoléonienne, ont fondé un des plus grands trafics en tous genres, sur les côtes de la Louisiane, sont un appui parfait pour l’énigme qui tourne autour d’Artémis.

JPEG - 84.8 ko

Dans cet opus, les révélations sont distribuées avec parcimonie et permettent ainsi à l’aventure de garder tout son charme. Marc Bourgne surfe sur un scénario riche sur le plan historique et s’en sort de fort belle manière. Cette vivacité de mélange des genres (fiction et réalité) lui permet d’enfanter d’une aventure très réaliste de toute beauté. Sa maîtrise de l’orchestration ravira le lecteur sans pour autant donner trop d’infos sur la suite des évènements.

JPEG - 110 ko

Un excellent équilibre qui donne un parfait maintien de l’intrigue et une soif de découverte. Dans ce nouvel opus, la gent féminine garde le haut du tableau et la parité prend une nouvelle dimension avec le « coming out » de l’espion anglais. Le côté « too much », qui m’avait un peu déplu sur la première partie, s’accentue un petit peu plus. Le sentiment qu’un cahier des charges social bien fourni a été imposé aux auteurs s’accentue. Homme et femme sur un même niveau, des lesbiennes et homos et tous types d’ethnies représentées, c’est peut-être le seul point qui sonne un peu faux et encore, rien n’est moins sûr, disons plutôt surfait, dans le sens où ils n’apportent pas grand chose à l’histoire. Mais c’est dans l’air du temps et nous sommes en face d’une fiction, après tout.

JPEG - 87.1 ko

Pour notre délectation, sur cette partie, la part a été un peu plus donnée aux combats nautiques, mis en images de manière remarquable par Franck Bonnet. Un très beau trait qui pousse dans les détails sur tous les plans. Les paysages sont riches et clairs, les personnages suffisamment (on ne peut pas être parfait sur tout !) expressifs et les navires d’une précision photographique.
Le découpage des planches n’est pas en reste et pourrait aisément servir de storyboard pour une éventuelle adaptation cinématographique ( :-)).

JPEG - 86.6 ko

Alors une fois de plus, moussaillons, n’hésitez pas et lancez-vous à l’abordage de cette belle série.


(T2) Carthagène
- Série : Les Pirates de Barataria
- Scénario : Marc Bourgne
- Dessin : Franck Bonnet
- Couleur : Patricia Faucon
- Éditeur : Glénat
- Collection : Grafica
- Dépôt légal : Avril 2010
- Pagination : 48 pages couleur
- ISBN : 9782723470827
- Prix public : 13,50 €


A lire sur la Yozone : Les Pirates de Barataria (T1)


Illustrations© Franck Bonnet - Glénat.




Bison 13
7 janvier 2011




JPEG - 73 ko



JPEG - 51.8 ko



JPEG - 53.2 ko



JPEG - 47.3 ko



JPEG - 61.7 ko



JPEG - 75.1 ko



JPEG - 58.4 ko



Chargement...
WebAnalytics