YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Hokuto no Ken : la légende de Kenshiro
DVD simple ou collector - Kaze
29 septembre 2010

La quête de Kenshiro est achevée. Raoh est tombé, mourant glorieusement le poing tendu vers le ciel. Ken peut maintenant s’occuper de son seul véritable amour : Julia. Ils vont enfin pouvoir réaliser ce qu’il rêvait de faire avant que le monde ne devienne fou : se marier. C’est un temple au milieu des montagnes qui accueille ce couple si parfait. Mais la maladie rappelle à Kenshiro qu’il ne pourra pas sauver la femme qu’il aime de cette mort inéluctable. Toutefois, Julia veut que l’histoire du sauveur de l’humanité traverse le temps et les générations, que tous sachent réellement ce qu’a enduré l’héritier du Hokuto pour redonner une chance aux hommes... Et tout commence alors que Ken gît sans vie, souffrant de ces 7 cicatrices qui ornent désormais sa poitrine...



Quand Dan et sa famille découvrent le corps de Kenshiro, il semble plus mort que vif. Pourtant, autour de lui gisent les cadavres éventrés d’une meute de loups. Malheureusement, un bienfait n’est jamais récompensé dans ce monde post-apocalyptique et la famille de Dan est soudain encerclée par des marchands d’esclaves. Toutefois, ils réussissent à convaincre leur chef de prendre avec eux cet inconnu capable de tuer des loups à mains nues. Guruma sent que cet étranger pourrait lui rapporter beaucoup de provisions. Soit, les voila tous partis pour la dernière cité possédant l’électricité, la cité du tyran Cisca. Cet ancien employé de Guruma a pris le controle de la ville en maîtrisant le débit de l’eau et surtout en menaçant de tuer les familles des habitants de la cité. Mais Ken est encore trop faible et surtout pourra-t-il perdre cette naïveté qui lui vaut maintenant de porter 7 cicatrices ?

JPEG - 27.3 ko

« La Légende de Kenshiro » est le dernier film en l’honneur des 25 ans du manga « Hokuto no Ken ». Après une « Légende de Toki » particulièrement décevante, les fans espéraient avoir un final digne de ce nom. Et dès les premières images, le spectateur sent que cette fois, il va véritablement vivre une aventure inédite. En fait, « la Légende de Kenshiro » va lever deux zones d’ombres sur l’histoire de l’héritier du Hokuto.

La première concerne ce qu’il s’est passé après son départ avec Julia. Certes, nous ne connaîtrons pas tout sur leurs moments d’intimité, mais ce film va jeter une petite bombe dès les premières minutes. Je vous laisse la découvrir mais sachez que cela pourrait remettre beaucoup de choses en cause dans l’histoire « d’Hokuto no Ken ».

La deuxième zone d’ombre concerne la période entre le combat avec Shin et la rencontre avec Batt. Cette partie nous permet de mieux comprendre ce qui a fait changer à ce point Ken, comment le naïf héritier est-il devenu le sauveur de l’humanité. Bien évidemment, on ressent la patte de ce pessimiste de Buronson. N’attendez pas de happy end, préparez-vous à une dramaturgie exacerbée. Rien ne va vraiment se dérouler comme Ken le souhaite, car il doit prendre sur lui le chagrin de cette humanité mourante.

Enfin, le grand point fort est le retour à des graphismes dignes de ce nom. Nous revenons à la qualité qui nous avait étonné avec le premier film. D’ailleurs pour l’anecdote, le générique original « You wa shock » va de nouveau retentir, pour symboliser que la boucle est bouclée. Avec des décors en 2D classique, décors figés mais très beaux, comme dessinés au crayon et des personnages bien rendus, la qualité de ce dernier opus est indéniable (regardez attentivement les détails de ces loups tués par Ken). Cette performance est d’autant plus remarquable que la plupart des personnages sont véritablement inédits.

La nouvelle saga revisitée de « Hokuto no Ken » s’achève sur une excellente « Légende de Kenshiro », aussi innovante que la « Légende de Julia » et aussi belle que le premier opus. Un film indispensable pour les véritables fans de la série.


La Légende de Kenshiro
- Réalisateur : Toshiki Hirano
- Scénario : Nobuhiko Horie
- D’après l’oeuvre de : Buronson & Tetsuo Hara
- Chara Designer : Junichi Hayama
- Musique : Yuki Kajiura
- Directeur artistique : Buronson Tetsuo Hara
- Animation : Daisuke Takemoto, Junichi Hayama, Kouhei Hashimoto, Masami Suda, Masao Ebihara , Naoki Hisatsune
- Production : North Stars Pictures, TMS Entertainment
- Studio : APPP

DVD 9- Zone 2- pal
- Format image : 16.9
- Audio : 2.0
- Langue : Japonais - Français
- Sous-titres : Français – Néerlandais
- Durée  : 60mn
- Editeur : Kaze
- Sortie : 23 juin 2010
- Prix public conseillé : 24,95 €


A lire sur la Yozone :
Hokuto no Ken, l’Ere de Raoh
Hokuto no Ken, la légende de Julia
Hokuto no Ken chapitre 2 : l’héritier du Hokuto
Hokuto no Ken, la légende de Toki


© Buronson&Tetsuo Hara/NSP 1983, © NSP 2007 – Kaze – Tous droits réservés


Frédéric Leray
2 octobre 2010






JPEG - 28.8 ko



JPEG - 6.8 ko



JPEG - 6.8 ko



JPEG - 5.3 ko



JPEG - 7 ko



JPEG - 8.9 ko



JPEG - 9.2 ko



JPEG - 8.4 ko



JPEG - 7 ko



JPEG - 5.6 ko



JPEG - 7.3 ko



JPEG - 10.6 ko



JPEG - 8.2 ko



JPEG - 26.9 ko



WebAnalytics