YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




5 cm per second - The Voices of a Distant Star
Coffret collector 3 DVD - Kaze
23 juin 2010

Akari et Takaki ont vécu une relation très forte en primaire. Mais un jour, Akari a déménagé, suivant ses parents à Tochigi, un coin retiré au nord de Tokyo. Les deux jeunes sont pourtant restés en contact, s’écrivant régulièrement afin de se donner des nouvelles. Aujourd’hui, c’est au tour de Takaki de quitter Tokyo pour Kagoshima, au sud du Japon, loin de son amie. Et comme un ultime au revoir, il décide d’aller la voir, pour la première fois depuis son départ. Mais le destin et les intempéries vont jouer de sales tours à Takaki. De retard en attentes interminables des correspondances, sans compter les arrêts au milieu des voies, le garçon désespère de revoir son amie. Pourtant, malgré plus de 2h de retard, il va découvrir une Akari devenue une belle jeune femme, dans la gare de Tochigi.



5 cm par seconde est la vitesse de la chute de la fleur de cerisier. La fleur de cerisier japonais (sakura) est un symbole très fort dans l’imaginaire nippon et il est extrêmement fréquent d’intensifier un moment de grande émotion par le vol de ces fleurs de cerisiers, souvent de couleur rose. Ici, la fleurs de cerisier est une forme de madeleine de Proust pour les deux protagonistes de cette histoire en 3 parties. Trois époques de la vie d’Akari et Takaki, surtout du garçon en fait que l’on va suivre de son départ de Tokyo jusqu’à ses débuts dans la vie active.

Le premier épisode, «  Extraits de fleurs de cerisiers », retrace donc ce périple à travers le froid et les déboires ferroviaires de Takaki rejoignant Akari. Le deuxième épisode, « Cosmonaute », nous amène à Kagoshima, au moment où les lycéens doivent choisir leur future fac. Takaki est devenu un jeune homme distant, qui attire le regard des demoiselles et surtout de Kanou. La jeune femme n’a jamais osé exprimer ce qu’elle ressent pour Takaki mais le temps commence à jouer contre elle. Le dernier épisode, « 5 cm par seconde », est particulièrement court et nous montre rapidement un Takaki, harcelé par une ex petite amie, cherchant sa voie et une Akari s’étant fiancée. Finalement, le destin aura séparé irrémédiablement ces deux êtres pourtant destinés l’un à l’autre.

Ce sont donc trois courts métrages où, soyons franc, il ne se passe pas grand chose mais Makoto Shinkai va pouvoir compter sur une réalisation graphique exceptionnelle pour pouvoir faire passer les sentiments et les sensations ressenties par ses personnages. Le premier épisode nous offre des images d’un réalisme époustouflant. Les jeux d’ombres et de lumières dans les trains que prend Takaki, la scène devant le foyer dans la gare de Tochigi sont de grands moments de l’animation, associant à la perfection l’image de synthèse et la 2D classique. Même si le temps pourra sembler long, en particulier durant le deuxième épisode, on ne peut que saluer la réalisation presque parfaite des paysages et des personnages. Makoto Shinkai s’est entourée de la même équipe que sur son animé précédent, « La Tour au-delà des nuages ». Takayo Nishimura a beaucoup travaillé chez les studios Disney et a ramené la rigueur du studio américain. Takumi Tanji et Akiko Majima sont les orfèvres des impressionnants décors, de jeunes dessinateurs à la carrière déjà bien remplie.

JPEG - 61.4 ko

L’édition collector contient « The Voices of a Distant Star », une des premières réalisations de Shinkai. Ce court métrage nous raconte l’amour entre Mikako, une jeune pilote de robot partie lutter contre une étrange civilisation ayant colonisé Mars, et Noboru, son amoureux resté sur Terre. Ils ne peuvent correspondre que par SMS, mais plus le temps passe et plus Mikako s’éloigne de la Terre, jusqu’à la planète Sirius à 8 années lumière de la Terre. Si les graphismes souffrent un peu du temps, mais certainement du manque de moyens, la beauté de ce conte des temps modernes est incontestable. Makoto Shinkai nous prouve son talent pour émouvoir son public avec des scenarii d’une grande simplicité mais surtout d’une force incroyable. Simplement en mettant en images les mails que s’échangent les deux amants, elle crée une telle intimité qu’on se désespère pour Mikako, elle dont les combats vont l’amener à 8 années lumière de la Terre, 8 ans perdus pour ces deux êtres. Le scénariste laisse la fin très ouverte : optimisme ou pessimisme sur les chances de les voir se retrouver ? Tout est laissé au choix d’un spectateur, qui ne pourra rester insensible à cet amour qui semble impossible.

Le coffret de « 5cm per Second » nous offre donc deux expériences visuelles particulièrement émouvantes, qui pourront lasser certains mais devraient séduire une majorité.


5 cm per second
- Studio : COMICWAVES
- Réalisateur : Makoto Shinkai
- Chara designer : Takayo Nishimura
- Compositeur : Tenmon
- Directeur Artistique : Makoto Shinkai
- Production : CoMix Wave, Inc
- Scénario : Makoto Shinkai
- Animation : Takayo Nishimura

Coffret 3 DVD
DVD 9- Zone 2- pal
- Format image : 16.9
- Audio : 2.0
- Langue : Japonais - Français - Allemand
- Sous-titres : Français - Allemand- Hollandais
- Durée  : 77mn
- Editeur : Kaze
- Sortie : 23 juin 2010
- Prix public conseillé : 39,95 €


©Makoto Shinkai/CoMix Wave Films – Kaze – Tous droits réservés


Frédéric Leray
19 juillet 2010






JPEG - 21.4 ko



JPEG - 7.5 ko



JPEG - 9.7 ko



JPEG - 7.5 ko



JPEG - 10.9 ko



JPEG - 6.2 ko



JPEG - 10.2 ko



JPEG - 9.7 ko



JPEG - 7.8 ko



JPEG - 8.6 ko



JPEG - 8.1 ko



JPEG - 11.6 ko



JPEG - 7.2 ko



WebAnalytics