YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




NUMB3RS (Numbers) - Saison 5
Coffret 6 DVD - Paramount Home Entertainment
15 juin 2010

Produite par les frères Scott (Ridley et Tony), « NUMB3RS » narre les aventures de deux autres frères : Don Eppes, un agent du FBI et Charlie Eppes, un brillant mathématicien qui mettent leurs compétences en commun et se servent des mathématiques pour élucider des enquêtes criminelles qui patinent.
Un peu capilo-tracté sur le fond tout ça, mais beaucoup d’imagination au programme pour une série originale et sympathique.

Édition DVD Paramount correcte, mais en service minimum numérique, ce qui suffira sans doute à satisfaire les amateurs du show TV, sans toutefois susciter un enthousiasme débordant.



LE SUJET


Deux frères, l’un agent du FBI, l’autre brillant mathématicien, se servent de la puissance de la science mathématique pour résoudre des enquêtes sur lesquelles les forces de l’ordre peinent un peu (et même beaucoup).
Meurtre d’un garde national surfeur, trafics hightechs ou divers et variés, guerre des gangs, kidnappings, chantages, escroqueries à base de magie, espionnages, accidents de trains crapuleux, etc, toutes les thématiques du registre policier sont abordées dans cette cinquième saison qui fait également la part belle au thriller et à un serial killer.

CE QUE L’ON EN A PENSÉ


Alors que la série « NUMB3RS » ne sera pas reconduite pour une septième saison, il est finalement assez intéressant de se pencher sur elle. Originale et talentueuse par bien des aspects, « NUMB3RS » est également emblématique du principe de la bonne idée qui finit tôt ou tard par s’autodétruire.
Beau succès d’audience durant plusieurs années aux USA, la série a cependant partiellement épuisée son public tant outre atlantique qu’en France où le sabordage en 2009-2010 sur M6 fut flagrant (diffusion du dernier épisode en juillet 2010 alors que le précédent l’avait été en janvier 2010 et le premier début avril 2009 !).

JPEG - 55.5 ko


L’idée d’allier le FBI avec la science des mathématiques via deux frères brillants chacun dans son domaine était tellement intéressante et novatrice que la répétition du principe a fini par le rendre commun. Cependant, soyons honnêtes aussi, plus que les mathématiques, se sont bien souvent et tout simplement des principes scientifiques déductifs et logiques qui sont utilisés.
Par contre et c’est sans doute le point de friction de la série, si chaque épisode dans cette saison est intéressant, il est difficile d’enchaîner le visionnage sans être un fan, faute d’un arc narratif global vraiment apparent.
On sent bien que les scénaristes ont cherché à mettre en avant des connexions entre les différents protagonistes, il ne s’en dégage pas pour autant une structure sur l’ensemble de la saison.
En outre, les liens croisés entre les deux frères, le père et leurs proches ne suffisent pas à produire une tension scénaristique constante -décalée des intrigues policières- qui serait le fond psychologique sur lequel « NUMB3RS » se stabiliserait.
D’ailleurs, ne faut-il pas comprendre ainsi le nombre assez conséquent d’acteurs TV mythiques invités (véritable annuaire des séries TV US passés ou présentes) qui viennent faire une pige dans cette cinquième saison ?
Étaient-ils vraiment impératifs à la conception des scénarii ? Non ! Par contre, ils ajoutent incontestablement à « NUMB3RS » le petit grain de condiment dont la série avait besoin pour titiller notre esprit de consommateur télévisuel à grande mémoire.

Points positifs nombreux, il n’y a rien à dire sur l’interprétation des acteurs, sur la qualité globale de la production ou sur les critères techniques de l’ensemble.
C’est professionnel, ajusté au millimètre et sans faux pas. On apprécie en outre, la diversité des situations, des décors et des ambiances.
Notons quand même que de nombreux mouvements de caméras -à la Tony Scott ?- ainsi que les répétitions du principe de fondue enchaînés sur une image volontairement floutée, perturberont un rien les yeux habitués à une réalisation plus consensuelle.

Avec cette cinquième saison -mais les symptômes étaient déjà présents dès la troisième- « NUMB3RS » est tout simplement devenue une bonne série policière qui trace sa route et permet de passer un moment très agréable devant sa télé. Ce qui est déjà plutôt bien.

JPEG - 41.5 ko


LES DVD


23 épisodes en six DVD présentés dans un coffret contenant trois boîtiers doubles DVD au format slim, ce n’est pas original, mais classique et le packaging tient la route. Pas de sérigraphie sur les DVD, tout est en anglais y compris les titres des épisodes et bonus. Trois jaquettes qui mettent en avant le trio familial sur un fond bleu-vert au recto et les titres des épisodes avec un petit résumé au verso, là aussi, tout est d’une grande logique à défaut de faire preuve de beaucoup d’imagination.
Rien à dire côté image, aujourd’hui, les transferts numériques des séries TV US sont tous quasi parfaits. Évidemment, le 5.1 de la VO, riche en détails et très équilibré sur le rapport bruitage-voix-fond musical, étouffe le Dolby Surround (plutôt agréable par ailleurs) d’une bande son VF qui paraît un peu légère.
Grosse déception pour les bonus, quasi rien si ce n’est quelques scènes inédites (DVD 2), deux petits docs et un bétisier très habituel (DVD 6).
Pas de commentaires sur les épisodes, ni animations importantes dans les menus pour un service minimum numérique qui se résume à la vision des épisodes en VO, VF et Espagnol (non testée sérieusement, mais hilarante à nos oreilles durant quelques minutes d’essais) avec une bonne liste de sous-titres à disposition.
La série et rien que la série, en somme.

CONCLUSION


Les deux frères Eppes (Charlie et Don), leur père Alan, Larry Fleinhardt (l’ami astrophysicien de Charlie) et les nombreux collègues du FBI de Don, forment une équipe efficace dont on ne doute presque jamais de la capacité à analyser une situation criminelle malgré la complexité de certaines intrigues. Le résultat est donc une série intéressante, agréable à regarder, mais dont la cinquième saison manque d’un grain de folie propre à la rendre vraiment addictive.

NUMB3RS SAISON 5
COFFRET 6 DVD

Genre : Série policière (2005)
Créateur : Nicolas Falacci
Production : Ridley et Tony Scott
Diffusion (USA) : CBS
Diffusion (France) : M6
Nombre de saisons : 6
Durée d’un épisode : 42’
Production DVD : CBS Home Entertainment

Édition DVD : Paramount Home Entertainment
Parution : 15 juin 2010
Prix conseillé : 29,99€

Coffret 6 DVD, Pal, Zone 2, couleurs
Durée approx. : 943 mn
Format image : 1.78:1, 16/9 compatible 4/3
Format son : Anglais (VO) DD 5.1, Français et Espagnol en Dolby Surround
Sous-titres : Anglais, Français, etc. (cf. illustration DVD)

JPEG - 40.2 ko


DVD 1 : Conflit de diamants - L’Effet de Leurre - Des hommes d’honneur - Le Caméléon

DVD 2 : Scan Man - Le secret de l’Aquarius - Dans le creux de la vague - Trente-six heurs
- Bonus : scènes inédites (dans le sous menu de l’épisode “Trente-six Heures”, VO-ST, 7’57) : en fait, il s’agit autant de montages alternatifs de scènes présentes dans l’épisode, de quelques scènes inédites et de compléments de dialogues coupés au montage dans les scènes diffusées. Anecdotique.

DVD 3 : Les maîtres du monde - Vendetta - La flèche du temps - L’Art de l’illusion

DVD 4 : Noces de sang - De l’or aux pieds - Jeux d’influence - Les infiltrés

DVD 5 : Intelligence artificielle - Course contre la montre - Cobayes - Après la guerre

DVD 6 : Le Prédateur - Plagiat - La Légende de Ram et Sita - bonus :
- Décryptage : la saison cinq (VO-ST, 29’45) : un doc en forme de making of sur la saison, construit sur de nombreux extraits et quelques interviews (où tout le monde positive gentiment -on va dire ça comme ça).

- Célébration du 100ème épisode (VO-ST, 15’01) : extraits de la petite fête privée au studio et de la mégateuf hollywoodienne. Quelques témoignages et une info intéressante, la cinquième saison de Numbers aux USA fit quand même des audiences supérieurs aux saisons de « Fringe » ou « Heroes ».

- Bêtisier (VO-ST, 5’56) : rien de spécial, très classique.

JPEG - 43.9 ko


© Paramount Home Entertainment - Numbers saison 5, édition DVD 2010.


Stéphane Pons
10 juillet 2010






JPEG - 30.6 ko



JPEG - 10.6 ko



JPEG - 12.2 ko



JPEG - 13.2 ko



JPEG - 12 ko



JPEG - 12.5 ko



WebAnalytics