YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Hokuto no Ken, la Légende de Toki
DVD simple - Kaze
23 juin 2010

Le jour du combat entre Toki et Raoh est enfin arrivé. Mais Toki est miné par la maladie. Pourtant, il ne compte pas se défiler devant son frère ainé, il doit assumer une promesse, un serment passé durant son enfance. En fait, alors que Ryuken s’apprêtait à choisir l’héritier du Hokuto, il apprend que Toki est atteint par une maladie incurable, qui ne lui laisse que peu de temps à vivre. C’est Sarah, le médecin du temple qui lui apprend cette bien mauvaise nouvelle. Mais la Terre va subir la folie des hommes et Toki va pouvoir assumer le rôle qu’il s’est décerné, celui de protecteur de l’héritier du Hokuto. Pour sauver Ken et Julia du feu nucléaire, il va se sacrifier et subir les morsures des cendres radioactives. Tel est Toki, celui qui se dresse contre Raoh après avoir été le dernier prisonnier de la sombre prison de Cassandra.



Je ne vais pas laisser le suspense durer plus longtemps. Ce nouveau film s’attaquant à la série culte « Hokuto no Ken » est particulièrement décevant. Et pire que tout, décevant à la fois sur le scénario et le graphisme.

Commençons par le scénario. Le film s’attaquait à un personnage mythique d’« Hokuto no Ken », celui qui aurait dû être le véritable héritier de cet art d’assassin. Toki a toujours eu la figure emblématique du saint, et soyons franc, le graphisme que lui a donné Tetsuo Hara est limite christique. Cheveux longs, barbe de trois jours, une attitude toujours posée, et cherchant à sauver les pauvres et les démunis. Oui, Toki est un personnage qui méritait d’être traité dignement. Mais au final, ce film ne nous apporte rien. Car franchement, cette maladie qui aurait empêché Toki de devenir l’héritier du Hokuto (seule nouveauté) n’est pas vraiment un élément majeur, et même cela vient rendre le sacrifice de Toki lors de l’explosion nucléaire moins dramatique. Se sachant condamné, il n’avait donc pas vraiment grand chose à perdre contrairement à Kenshiroh... Argh !! Je m’étouffe de rage rien qu’en écrivant ce véritable blasphème. Mais soit, ce choix plus que discutable est l’occasion d’introduire Sarah, un personnage... potiche ! Mais pourquoi Testuo Hara se sent-il obligé de créer une petite amie aux deux frères maudits du Hokuto ? Encore, Reina apportait une véritable dramaturgie et faisait avancer l’histoire. Sarah ne serre à rien, à par jouer les petits chiens pendant le voyage de Toki.

JPEG - 28 ko

Mais s’il n’y avait que le scénario, nous aurions pu être plus modérés, mais les graphismes sont aussi à pleurer. Peu de détails, les dessins sont lisses, les visages limite ceux de gros poupons. Comment ne pas les comparer aux sublimes graphismes des deux premiers films, à ces dessins très adultes, utilisant toutes les techniques actuelles des animés ? Les graphismes de « La Légende de Toki » sont à peine du niveau de la série télé des années 80 ! J’avais pesté contre le style de « La Légende de Raoh », mais c’était plus le style trop cartoon qui me choquait plus que la qualité du dessin lui meme. Pour « La Légende de Toki », hormis le petit moment du voyage de Toki et son combat contre Raoh, on pleure de rage devant un dessin si pauvre.

Et 50mn (je ne compte pas les génériques) seulement pour pas grand chose... Oui, je suis déçu, voire même frustré par l’absence d’intérêt de ce film. Oui, Toki méritait beaucoup mieux...


La Légende de Toki
- Réalisateur : Kobun Shizuno
- Scénario : Nobuhiko Horie
- D’après l’oeuvre de : Buronson & Tetsuo Hara
- Chara Designer : Junichi Hayama
- Musique : Yuki Kajiura
- Directeur artistique : Buronson Tetsuo Hara
- Animation : Daisuke Takemoto, Junichi Hayama, Kouhei Hashimoto, Masami Suda, Masao Ebihara , Naoki Hisatsune
- Production : North Stars Pictures, TMS Entertainment
- Studio : APPP

DVD 9- Zone 2- pal
- Format image : 16.9
- Audio : 2.0
- Langue : Japonais - Français
- Sous-titres : Français – Néerlandais
- Durée  : 60mn
- Editeur : Kaze
- Sortie : 23 juin 2010
- Prix public conseillé : 24,95 €


A lire sur la Yozone :
Hokuto no Ken, l’Ere de Raoh
Hokuto no Ken, la légende de Julia
Hokuto no Ken chapitre 2 : l’héritier du Hokuto


© Buronson&Tetsuo Hara/NSP 1983, © NSP 2007 – Kaze – Tous droits réservés


Frédéric Leray
8 juillet 2010






JPEG - 25.9 ko



JPEG - 4.6 ko



JPEG - 5.3 ko



JPEG - 6.8 ko



JPEG - 4.2 ko



JPEG - 2.6 ko



JPEG - 6.4 ko



JPEG - 6.1 ko



JPEG - 4.7 ko



JPEG - 8.9 ko



JPEG - 11.1 ko



WebAnalytics