YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




NCIS Intégrale Saison 6
Coffret 6 DVD - Paramount Home Entertainment
3 juin 2010

Alors que le début de la diffusion de la huitième saison de NCIS est annoncée pour le 21 septembre aux USA, la sixième débarque enfin en coffret DVD en France.
Intrigues tendues, bonne balance entre sérieux et humour, personnages emblématiques, le show fédère justement des millions de téléspectateurs hexagonaux.

L’intégrale 6 DVD propose un résultat numérique de très belle qualité, même si on espère toujours plus (trop ?) des bonus et que l’on regrette une interactivité des plus basique (mais au moins pas compliquée à maîtriser).



LE SUJET


Deux thèmes centraux se dégagent de cette sixième saison de NCIS. Le premier concerne le suspense visant à démasquer la taupe infiltrée dans le service, le second focalise l’attention sur le personnage de Ziva qui, malgré son attachement pour le NCIS, ne peut rejeter ses origines et son passé.
Entre ces deux intrigues, plusieurs épisodes jouent la carte de l’originalité en n’hésitant pas à traiter de sujets complexes et risqués (« Domino 1 & 2 », « Fight Club »), d’autres s’imprègnent du passé des membres de l’équipe pour construire des enquêtes où la révélation de la vérité doit pourtant laisser des secrets dans l’ombre.

CE QUE L’ON EN A PENSÉ


Série phare aux USA, très suivie en France, on ne répétera jamais assez à quel point « NCIS Enquêtes Spéciales » est un show remarquablement bien foutu et conçu.
Certes, la qualité des décors et de la photographie, la profusion des théâtres d’opération proposés s’appuient sur une débauche de moyens, mais aussi sur le grand professionnalisme de la production.
Du talent, il y en a à tous les étages dans « NCIS » ! Les acteurs sont parfaits, tout à la fois originaux et emblématiques, les scénarios complexes, mais abordables simplement par le plus grand nombre, et il y a cette pointe de créativité (d’inédit) omniprésente dans chaque épisode.
Archétype du show « policier-thriller » imaginatif et sérieux, « NCIS » n’en oublie pas pour autant de traiter sous le versant humoristique de nombreuses interactions entre tous les personnages.
L’effet global de cette alliage permet d’aérer les moments les plus durs de la série sans jamais en trahir son esprit. C’est très fort, de la conception à la réalisation.
Et une fois de plus, un thème de plus en plus primordial permet de boucler la saison en s’attachant au destin futur d’un personnage (Ziva) dont le passé influence directement son avenir.

JPEG - 57 ko


Au final, il ne reste plus qu’à savourer cette sixième saison dans laquelle on développe une passion totalement injustifiée (mais c’est comme ça !) pour Abigail Sciuto dont l’étonnante Pauley Perrette parvient saison après saison à construire un personnage iconique frappant (ce qui explique le choix totalement assumé des illustrations de menus proposées dans cette critique :-) ).

LES DVD


Image nickel et transfert numérique au cordeau, rien à redire sur ce sujet. Côté son, le DD 5.1 d’origine écrase forcément une VF Dolby Surround Française pourtant de très bonne qualité (surtout question doublage et choix des voix depuis l’origine de son adaptation). Mais bon, y-a pas photo au finish sur ce sujet.
La richesse des détails et des balances de la VO impose le visionnage en VO-ST.
Les DVD sont par contre présentés sans aucune sérigraphie, avec seulement des infos textes en anglais (même les titres des épisodes) et l’on regrette cette absence de personnalisation de l’édition.
Le versant bonus est un peu léger, mais intelligemment réparti sur chaque DVD (sauf le 4) ce qui assure un visionnage équilibré à petites doses. Pas d’épisode commenté (ou alors on a raté une fonction bien cachée), ce qui est toujours un peu déceptif pour les fans.
L’intégration de deux DVD dans trois boîtiers doubles au format slim permet de concevoir le coffret sous emboitage cartonné classique de la série. Aucune interactivité particulière à signaler sur les différents menus DVD qui font dans la simplicité
Mon tout est une édition sérieuse et carrée au prix correct qui manque franchement d’un grain de folie (ou de modernité) qui rendrait le produit beaucoup plus attractif.
Mais rassurons tout le monde, techniquement (image et son VO, doublage VF), la qualité est au rendez-vous.

CONCLUSION


Suspenses multiples, acteurs au top, écriture très aboutie des scénarios, richesse de la production, « NCIS » est incontestablement une série grand-public qui respecte totalement les téléspectateurs. La qualité télévisuelle US dans ce qu’elle a de meilleur (sérieux et inventivité).

NCIS : ENQUÊTES SPÉCIALES
INTÉGRALE 6 DVD

Liens Yozone : NCIS Intégrale Saison 5 (critique, test DVD)

Série américaine policière (depuis 2003)
Huitième saison en cours de production
Créée par : Donald P. Belisario & Don McGil
Série dérivée de : JAG (saison 8, épisodes 20 & 21)
Diffusion US : réseau CBS
Diffusion France : M6
Durée épisode : 42 minutes approx.
Références : EDV14 - 3 333973 167157 - 316 715
Presse : FHCom
Presse Internet : Way to Blue
Parution coffret DVD : 3 juin 2010
Prix conseillé : 39,99€

JPEG - 39 ko


Durée approx. : 1043 mn
Format : 1.78:1, 16/9 compatible 4/3
Audio : Anglais Dolby Digital 5.1, Français, Allemand et Italien en Dolby Surround
Sous-Titres : Anglais, Anglais pour malentendants, Allemand, Danois, Finnois, Français, Italien, Néerlandais, Norvégien, Suédois et option sans.

JPEG - 31.9 ko


NCIS (Naval Criminal Investigative Service) - Enquêtes Spéciales
Intégrale Saison 6 : 25 épisodes

DVD 1 : Haute trahison - Agent embarqué - En toute confiance - Retrouvailles
- Bonus : Création des cadavres (VO-ST, 16’20) : un docu technique bien fichu et intéressant.

DVD 2 : Protéger et honorer - Primitus Victor - Question d’instinct - Domino (P1)
- Bonus : “Fear” - version acoustique (VO-ST, 7’02). La classe, Pauley Perrette nous livre une version de « Fear » où elle n’est pas sans rappeler la grande P. Smith (surtout dans son interprétation du couplet).

DVD 3 : Domino (P2) - Fight Club - Le Fantôme de Noël - Otages
- Bonus : Coup de théâtre pour la saison 6 (VO-ST, 10’10) : où l’on comprend que ce qui arrive dans la sixième saison est en grande partie programmé depuis le tout premier épisode. Ce qui permet de complexifier les personnages sur de nombreux épisodes ainsi que pour le futur de la série.

DVD 4 : Le porteur de mort - La bague au doigt - Force de dissuasion - La règle 38

DVD 5 : La chevauchée sauvage - K.O. - Innocence perdue - L’heure des comptes - Échec et mat
- Bonus : Analyse de “La chevauchée sauvage” (VO-ST, 9’23) : de la difficulté de faire prendre des risques à ses acteurs... et de ne plus disposer des bons vieux chevaux de western à l’ancienne !

DVD 6 : Légende P1 & P2 - Poker Menteur - Aliyah
- Bonus : Grands moments de la saison 6 (VO-ST, 15’32) une analyse centrée sur l’évolution des personnages dans cette sixième saison qui alterne interviews et de nombreux extraits des différents épisodes.
- Bonus : Les acteurs discutent de la saison 6 (VO-ST, 16’57) Tout est dans le titre, mais pas le côté humoristique avec lequel ils revoient certains moments de la saison.

Ces deux bonus, quasiment en forme de making of explicatifs de la série, manquent un peu d’originalité et présentent surtout des avis presque toujours positifs. Tout le monde, il est beau, bon, sympa, etc.

JPEG - 40.4 ko

© Paramount Home Entertainment 2010



Stéphane Pons
7 juillet 2010






JPEG - 28.2 ko



JPEG - 17.9 ko



WebAnalytics