YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Yona, la légende de l’oiseau-sans-aile
Le nouveau Rintaro en DVD chez Wild Side
7 juillet 2010

Après des débuts remarqués sur la série « Astro Boy », Rintaro acquiert la reconnaissance du public pour ses talents de réalisateur sur « Albator 78 ». La consécration vient l’année suivante avec son premier long-métrage « Galaxy Express 999 ». Expérimentateur dans l’âme, il réalise en 2001 « Metropolis », un long-métrage librement inspirée du film éponyme de Fritz Lang.
Co production franco-japonaise, « Yona, la légende de l’oiseau-sans-aile » marque le retour du cinéaste sur le registre de l’animation à destination des enfants.



JPEG - 48.4 ko

LE SUJET

Orpheline de père, Yona vit seule avec sa mère. Chaque soir, en rentrant de l’école, elle enfile son costume de pingouin et parcours les rues, persuadée, comme son père lui a promis, qu’elle finira un jour par voler. Bien évidemment, cela lui attire les moqueries des autres enfants du quartier. Mais un soir, après une tentative d’envol ratée, elle rencontre Charley, une étrange petite créature de couleur bleue, qui l’entraine jusqu’à un village de Gobelins perdu dans la forêt. A cause de son déguisement, Yona y est accueillie en triomphe. Pour eux, c’est sur, Charley a ramené avec lui le valeureux « oiseau sans aile » qui, selon la légende, les sauvera des forces du mal. Yona va devoir faire face à l’hostilité de Zami, le sbire en chef du diabolique Bouca-Bouh, pour aider ses nouveaux amis et arriver enfin à voler de ses propres ailes.

CE QUE L’ON A PENSE

Après avoir bousculé, en 2001, le monde de l’animation en fusionnant personnage en 2D et décors en 3D dans une relecture ambitieuse et maitrisée du « Metropolis » de Fritz Lang, Rintaro était de retour dans les salles obscures en février dernier avec un nouveau long-métrage à destination cette fois du jeune public. Un nouveau film au parti pris graphique toujours aussi étonnant puisque Rintaro, prenant à contrepied l’hyperréalisme de Dysney et Pixar , opte pour une animation en 3D aux allures de jeu vidéo pour enfants : rondeurs des formes, couleurs flashy et animation naïve comprises. La transposition, en quelque sorte, d’un livre de conte à l’ancienne sur support numérique.
Parcours initiatique d’une petite fille plongée dans un univers fantastique mêlant influences orientales et occidentales (il s’agit d’une coproduction franco-japonaise), « Yona, la légende de l’oiseau-sans-aile » est une jolie fable sur l’amitié et le dépassement de soi dans laquelle Rintaro joue avec l’ombre et la lumière, la modernité et les traditions, ainsi qu’une grosse dose d’humour et d’aventure.

JPEG - 55.6 ko

L’EDITION DVD

Une édition simple DVD d’une très bonne facture (c’est du Wild SIde) mais néanmoins disponible dans 2 versions distinctes. L’édition nationale, sans bonus mais vendue avec l’affiche du film (24x32cm) et un dessin à colorier, et l’édition FNAC (celle que nous avons reçu), sans affiche ni dessin, mais complétée de bonus : un documentaire (32mn) sur la création du film, avec Rintaro et les équipes d’animateurs japonais et français, les 30 premières minutes de la version storyboard animée, ainsi que le storyboard intégral (en .Rom).

CONCLUSION

Un film aux partis pris assumés qui, s’il ne révolutionne pas le monde de l’animation (comme « Metropolis » quelques années avant lui), devrait assurément ravir nos chères têtes blondes.

JPEG - 82.6 ko

YONA
La légende de l’oiseau-sans-aile
L’EDITION DVD

Durée : 1h24
Réalisation : Rintaro
Scénario : Tomoko Konparu
Production : Mad House Denis Friedman Productions en collaboration avec Storm Lion

Caractéristiques DVD

Langues : Japonais / Français
Sous-titres : Français
Format image original : 1.85 – 16/9e compatible 4/3
Format Son : Dolby Digital 5.1
Édition / Distribution : Wild Side Vidéo
Parution : 7 juillet 2010
Prix conseillé : 19,99€



Bruno Paul
6 juillet 2010






JPEG - 26.4 ko



JPEG - 19.2 ko



JPEG - 27.3 ko



JPEG - 35.1 ko



JPEG - 24.1 ko



JPEG - 17.3 ko



JPEG - 26.4 ko



JPEG - 30.5 ko



JPEG - 27 ko



JPEG - 39.8 ko



JPEG - 20.9 ko



JPEG - 25.8 ko



JPEG - 23 ko



WebAnalytics