YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Esther
En édition simple DVD, Blu-Ray et VOD chez Warner Bros. Entertainment
5 mai 2010

Quelque chose ne va pas chez « Esther ». Après avoir traumatisé le public dans les salles, fin d’année dernière, elle s’invite chez vous en DVD, Blu-Ray et VOD par l’entremise de Warner Bros. Entertainment.



LE SUJET

Après avoir perdu l’enfant qu’elle attendait, la fragile Kate voit ressurgir les douloureux souvenirs d’un passé qu’elle préférerait oublier. Hantée par des cauchemars récurrents, et décidée à retrouver une vie de couple équilibrée, elle fait le choix, avec son compagnon John, d’adopter un enfant. A l’orphelinat voisin, Kate et John se sentent étrangement attirés par une fillette, Esther. Mais Kate ne tarde pas à découvrir la face cachée de la « douce » enfant. Autour d’elle, personne n’a rien remarqué, et nul ne semble partager ses doutes et inquiétudes…

LE FILM

C’est vrai qu’après sa très médiocre « Maison de Cire » on n’attendait pas Jaume Collet-Serra à pareille fête. Surtout que son nouveau long-métrage, passé une séquence d’introduction cauchemardesque (fortement déconseillée aux femmes enceintes), se penche sur le cas maintes fois exploré d’un couple qui ne pouvant plus avoir d’enfant s’est mis en tête d’en adopter un. Si on sent d’entrée poindre le thème hyper-balisé de l’enfant maléfique, les qualités d’écriture, les décors, la photographie et le twist de son « Esther » explosent le cadre attendu du banal film d’horreur « bouh-fais-moi-peur » pour ambiancer un thriller psychologique hitchcockien machiavélique et sanglant.

Une réussite qui doit beaucoup aux performances de ses acteurs. Si l’inexpressivité du jeu de Peter Sarsgaarde (John, le père), le place un ton en dessous de ses partenaires, sa prestation, que l’on qualifiera de toute en retenue, offre espace suffisant aux membres de sa petite famille et nourri finalement assez judicieusement les relations ambigües qui se développent crescendo tout au long du métrage.

Vera Farmiga, époustouflante, fait montre d’une formidable complicité avec l’adorable Max dans l’intimité de leurs dialogues en langue des signes (Aryana Engineer étant réellement sourde) et d’une justesse dans chacun des registres auxquels la confrontent sa composition de mère hantée par ses erreurs passées.

Quant à Isabelle Fuhrman, elle campe une formidable Esther. Avec son look de princesse gothique décalée, son léger accent russe et ses expressions de langages précieuses, elle dégage une aura d’étrangeté qui fait parfaitement écho à ses secrets.

Une réussite artistique indiscutable dont on regrettera l’édition vidéo un rien bâclée. Non pas sur la qualité (irréprochable) de son transfert numérique, mais sur la pauvreté de ses suppléments. Quelques scènes coupées et un fin alternative, sans commentaire audio, making of ou interview, c’est un peu court pour rendre hommage à une œuvre intrigante et au travail de ses artisans et interprètes.

L’EDITION DVD

Genre : Thriller horrifique
Durée : 2h02

Distribution : Vera Farmiga (Kate), Peter Sarsgaarde (John), Isabelle Fuhrman (Esther), CCH Pounder (Sœur Abigail), Jimmy Bennett (Daniel), Margo Martindale (Dr. Browning), Karel Roden (Dr. Varava), Aryana Engineer (Max), Rosemary Dunsmore (Grand-maman Barbara), Jamie Young (Brenda), Lorry Ayers (Joyce), ...

Titre original : Orphan
Réalisation : Jaume Collet-Serra
Scénario : David Leslie Johnson d’après un sujet original de Alex Mace
Producteurs : Joel Silver, Susan Downey, Jennifer Davisson Killoran, Leonardo DiCaprio
Producteurs exécutifs : Steve Richards, Don Carmody, Michael Ireland
Directeur de la photographie : Jeff Cutter
Décors : Tom Meyer
Montage : Tim Alverson
Musique : John Ottman
Effets visuels : Richard Yuricich
Production : Appian Way
Distribution : Warner Bros Entertainment France

Bonus DVD
Scène coupées
La fin alternative du film

BLU-RAY
Le making-Of

Prix conseillé
DVD : 19,39€ HT
BLU-RAY : 20,48€ HT


© 2010 Warner Bros. Entertainment Inc. - Tous droits réservés.



Bruno Paul
14 juin 2010






JPEG - 41.1 ko



JPEG - 44.1 ko



PNG - 58.5 ko



JPEG - 6.1 ko



JPEG - 6.8 ko



JPEG - 6.6 ko



JPEG - 10.7 ko



WebAnalytics