YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Chroniques de Riddick (Les)
Édition simple
23 février 2005


Genre : Space Opera (version ciné)
Durée : 1h54 (approx).

Voici donc la version ciné et simple DVD des contreversées « Chroniques de Riddick ». Il y a ceux qui n’ont pas aimé (mais alors pas du tout !) ce space opera endiablé, tout entier dédié à la gloire de l’acteur musculeux et assez charismatique (finalement) Vin Diesel... Il y a les autres, qui se sont posés moins de questions, et ont plutôt bien apprécié cette grande aventure truffée d’effets spéciaux et de clin d’oeils à tout un paquet de classiques de la SF et de la fantasy (trouver l’allusion à Conan dans les derniers plans du film, par exemple).

Me situant plutôt dans la seconde catégorie (cf. critique du film) et considérant qu’il s’agissait du space opera de l’année 2004, j’attendais donc de pied ferme l’édition DVD de cette saga naissante. Ben, pas déçu !

L’édition simple livre une excellente copie, parfaitement transférée de la version ciné. Coté son, ça claque un maximum et je conseille honnêtement de réaliser des travaux d’isolations chez vous, si vous prévoyez de le regarder tard le soir et que vos voisins ont les oreilles sensibles !

Une petite mauvaise surprise et un conseil, optez pour une projection de l’objet sur (très) grand écran car de nombreuses scènes d’actions ont du mal à franchir la barre de l’objet TV, tant le petit format n’y est pas adapté. M’enfin, c’est un peu comme tous les grands films d’actions, sur petit écran, on s’ennuie vite.

Pour le reste, l’édition simple réserve une bonne palette de bonus (making of, interviews, explications et cie) qui satisferont les accrocs du genre et sont très proches de ce qui avait déjà été fait avec la réédition zone 2 de la bombe Pitch Black (premier opus des Chroniques de Riddick).

Pour les fans de Vin Diesel et de l’aventure inter galactique à vaste rayon d’action, l’achat est impératif car la version ciné n’ayant pas trop rentabilisée la franchise, si vous voulez voir une suite, va falloir que l’édition DVD cartonne.

Une première mouture qui fait attendre l’édition version longue 2DVD de pied ferme et avec impatience. On espère pouvoir vous en parler d’ici peu !

Stéphane Pons

FICHE TECHNIQUE

Les Chroniques de Riddick (version ciné et simple DVD)

Production : Universal Studios
Distribution : Universal France.
Presse : Universal DVD (Paris)
Référence : EDV 764
Prix indicatif : 20 euros

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
Menu d’accueil : Français et Anglais (Pal, zone 2, couleur). Options « Se Convertir » ou « Se Battre » pour le lancement des différents menus du DVD. Menus animés sympas et différents.
Format image-Vidéo : Anamorphic Widescreen 2.40.1 (compatible 4/3 et 16/9)
Format Son : Français et anglais en DD 5.1 (préférence pour la VO d’origine).
Sous-titres : Français et Anglais (pour sourds et malentendants)
Chapitres : 28 chapitres

BONUS
Guide virtuel des Chroniques de Riddick : une suite de dix montages extraits du film avec voix off sous forme de journal de bord commenté par les différents personnages du film.
Le carnet de poursuite de Toomb : le journal de bord du chasseur de prime qui finit mal !
Commentaires et coulisses du film : activation d’une option permettant d’accéder à des bonus informatifs durant la vision du film (en anglais).
Effets visuels : making of sur les effets spéciaux avec interviews du réalisateur et de divers responsables techniques.
Jouez au jeu sur Xbox : si vous avez une Xbox, le premier niveau de « Escape from Butcher Bay » est offert en insérant ce DVD
DVD Rom : bonus mais un PC et avec Windows est obligatoire.
Bande-Annonces : Pitch Black, Dark Fury, Van Helsing, La Mort dans la peau (en VO-ST).
Bonus caché : « Un coup en pleine figure ». A vous de le trouver ! Hé, hé !

APPRÉCIATION GLOBALE
Ok, c’est du space opera primaire, pompier et séminal. On peut donc ne pas aimer. On peut aussi prendre un grand plaisir à cette bonne grosse séance d’aventure pas sérieuse mais qui fait semblant de l’être. Les aspects techniques de l’édition sont nickels et les fans de Vin Diesel/Riddick (moi, par exemple !), adhéreront sans restriction ! Au fait, qui a peur du noir ?

SITE INTERNET
http://www.thechroniclesofriddick.com


Stéphane Pons
15 mars 2005






JPEG - 28.9 ko



WebAnalytics